Avertir le modérateur

25 septembre 2007

Sitcom municipale

medium_Mairie_zoom.jpgLundi soir c’était la rentrée, pas n’importe laquelle, la rentrée du conseil municipal.
Je ne voulais pas rater ça, d’autant plus que la ZAC des Docks, 100 Ha de friche industrielle à reconvertir, était à l’ordre du jour.
Après une journée de comitologies aux Assurances Géniales, ne faut-il pas être un peu dérangé pour enchaîner avec le cérémonial municipal local ?

Mille pompons (insulte autorisée par Fantômette car politiquement correcte pour la Bibliothèque rose), je vous invite tous et toutes à vous rendre au moins une fois dans Votre maison du peuple pour y prendre la température.


C’est au conseil municipal que se décide la politique de votre ville. À 6 mois des élections municipales (9 et 16 mars prochains), dépêchez-vous d’y aller faire un tour, vous ne serez pas déçus.

Dans mon coin de 9cube, le conseil municipal c’est un mélange de Friends - (l’écrasante majorité d’élus communistes s’y retrouve entre amis face à une opposition impuissante), les interventions des uns et des autres sont régulièrement ponctuées de rires mécaniques du public et des élus- de Règlement de compte à Ok Corral et de O théâtre ce soir.
Comme dans la Cafet d’Hélène et les garçons, les « simples » conseillers municipaux font de la figuration et parfois ont le droit de donner une réplique aux stars (les maires adjoints sur l’estrade). Certains rentrent et sortent à tour de rôle, aussi bien dans le public, que parmi les élus. Bref, on ne s’ennuie pas, l’entrée est libre et c’est gratuit. Enfin non, payé avec nos impôts, mais le spectacle est garanti, donc…
medium_gervais_gauche02.jpg
Le comique de situation est visuel, d’autant plus que la salle aux lambris, moulures dorées et lustrées, avec ses peintures classées du XIXe est en décalage total avec le look des orateurs (certains parlent d’eux à la 3e personne), comme le style des débats (parfois on se croit à l’Assemblée nationale sous la IIIe République).

Extraits des meilleurs moments, en exclu, rien que pour vous :


W.Delannoy, élu divers droite : Vous utilisez l’arme de la préemption à des fins idéologiques.(…)

A.Kalaydjian, élu UDF-Modem
L’Udf ne va pas se ranger dans le camp des béni-oui-oui.
Il fera bon vivre à l’ombre de l’incinérateur. Les Docks, projet phare, Graal, Pierre Noire de la municipalité nous promettent des lendemains qui chantent comme jadis le communisme.
(…)
Le droit de la propriété, fondement de la République, l’un des acquis de 1789, n’est pas respecté à Saint-Ouen.


élu divers droite
Albert, je te préfère quand tu es à droite.

élu UDF-Modem : Non, je suis au centre.(…)

Rires de la salle.

J.Rouillon, maire de Saint-Ouen
Monsieur Delannoy, allons jusqu’au bout, dites-moi selon vous quelles sont les motivations de la municipalité pour les préemptions ?

élu divers droite Vos motivations dans les médias ou dans la Pravda locale ?
(…)

élu UDF-Modem : William, fais ton auto-critique.

Rires de la salle.

J.Rouillon, maire de Saint-Ouen
Ce qui nous motive ? La volonté acharnée de résister à la loi du marché.(…)

M.Bentolila, adjoint à l’urbanisme et époux du maire
(…) Heureusement que des villes comme les nôtres ont le courage de maintenir 40% de logement sociaux, ce n’est pas comme vos collègues de Neuilly et Levallois.

Rires de la salle

élu UDF-Modem
Je suis ravi : lorsque vous parlez de Neuilly et Levallois, vous ne me regardez plus, vous avez compris que je n’appartiens pas à la majorité. Pour mes vacances cet été, je suis allée en Allemagne de l’Est. J’ai pu admirer les chefs d’œuvres de vos collègues communistes, et quand on sait que la RDA était le fleuron des pays du bloc de l’Est…

élu divers droite
Albert, bientôt plus besoin d’aller en ex-RDA pour admirer une belle architecture, bientôt tu iras te promener dans les Docks de Saint-Ouen.

(…)

Au début, j’ai rigolé, et puis après, j’ai eu envie d’hurler. Vous comprendrez qu’au bout d’une heure, j’ai enfourché ma trottinette et je suis partie.
L’opposition est lassée par sa situation, ok un peu d’empathie… Mais, est-ce une raison pour ne pas avancer une argumentation concrète, notamment sur la politique de préemptions ou le choix de l’aménageur de la ZAC des Docks ?
Oui, au terme d’un suspens insoutenable, la SODEDAT 93, la société d’économie mixte du département, a été choisie pour aménager ces 100 hectares, dont 30 de logements et 12 d’espaces verts.Pourquoi pas un concours d’architecture pour arbitrer, objectiver, challenger le schéma directeur d’aménagement, plutôt que tout confier à un seul opérateur ?

Et les préemptions, cette lutte acharnée de la majorité PC-PS contre la loi du marché. A quel prix se réalise-t-elle ? Avec quelles conséquences ?
Comment expliquer que la mairie préempte certains biens jusqu’à 30% en dessous des prix marché, sans projet d’intérêt général (crèche, collège, route..) pourtant seul motif légal pour atteindre à la propriété privée, pendant que d’autres biens se vendent jusqu’à 4 000 euros/m2 sans être inquiétés ?
Pourquoi un jeune couple qui souhaite vendre son 2 pièces pour acheter plus grand ailleurs, ou encore des retraités qui ont remboursé un crédit toute leur vie et espérant la plus-value pour financer leur retraite serait-il ainsi sacrifié sur l’autel de l’idéologie ?
À quand la baguette ou le journal aux prix fixés rien que sur Saint-Ouen ?

Alors, oui, la tout d’un coup en fin de post, je pique mon coup de gueule. La sitcom municipale ne me fait plus rigoler, plus rigoler du tout.



Webographie

- Marx Expertises : notes descriptives sur les incohérences des préemptions à Saint-Ouen.

- Préemptions, quelles conséquences pour les Audoniens ?

- Guide immobilier Explorimmo : droit de préemption.

- Le journal Le Monde parle des Docks de Saint-Ouen et le cabinet Coste-Orbach propose un contre-projet.

Commentaires

Entierement d'accord, la désinvolture avec laquelle certains élus baffouent les droits de la propriété, (article 17 déclaration des droits de l'homme de 1789) sont sidérants !!

L'arbitraire tranquille en toute bonne conscience pour saccager les projets de toute une vie de dizaines de citoyens, le tout au nom d'un intêret général trés mal défini..Grrr

J'espère qu'il y aura des recours possibles.

Écrit par : Le libéralisme pour les débutants | 29 septembre 2007

Bonjour,

Je m'étonne qu'il soit encore question de construire dans la périmètre de la Commission locale d'information et de sécurité ! C.L.I.S. , mise en place par le Syctom, qui devrait fonctionner normalement sur convocation et préfectorale et municipale...

Au fait que deviennent et la Gendarmerie et l'établissement Bull pour ne pas parler de l'ancien bâtiment d'Olivetti à louer depuis des lustres ou même de Valeo de vidant ?

Alternativement.

Écrit par : Thanor | 01 octobre 2007

bon vu que je suis que je suis dans le 9-one peut pas juger le projet mais ton artice m'a furieusement, furieusement rappelé les rares commissions municipales où j'ai mis les pieds, jeune citoyenne à Argenteuil .... et la même bataille question préemption (qui bizarrement ne touchait jamais les maisons des élus ) ... elle a d'ailleurs contribuée à faire un sort aux 50 ans de communisme municipal.

Écrit par : minimoi | 01 octobre 2007

Alors Zora, on fait campagne dans sa bonne ville du 93!
Mais dis donc "un nouveau visage pour Saint Ouen", c'est pas le nom du groupe de William au Conseil Municipal?
C'est pas beau les transfuges!!!

Écrit par : Marie | 03 octobre 2007

@ Marie

Oui, tu as raison : je suis impliquée pour mon coin de 9cube (parents élèves, asso urbanisme...) dès mon arrivée à Saint-Ouen en août 2003 (bien avant de connaître William Delannoy) et je compte poursuivre l'ensemble de ces actions.

Depuis 2005, mes chroniques d'humeurs sur différent blogs citoyens (Agoravox, myspace...) permettent de "livrer un autre regard sur la banlieue" (dixit 20minutes).
Le mien évidemment, tout le monde n'est pas toujours d'accord et c'est tant mieux.
L'échange et la diversité font avancer le monde, j'espère dans le bon sens.

Bon courage à toi Marie, dans tes engagagements que je sais nombreux sur Saint-Ouen.

Écrit par : ZoralaRousse93 | 03 octobre 2007

Bonjour,

Des infos oui par le seul quotidien local qu'est le Parisien du 2 octobre 2007 pour nous apprendre qu'une usine de traitement des déchets en 2012 verra le jour à côté du port de Bobigny. Il même question que cette usine soit une usine de traitement ultramoderne. Elle sera dite usine de méthanisation...
De fait, on arrête pas le progrés puisqu'au 93400 quand il s'agit de brûler de la poussière de charbon venant du port de Gennevilliers on met en oeuvre la cogénération. Quand éléctricité et gaz suffira à produire de la vapeur , on se sert de ces énergies pour brûler ce qui ne peut brûler seul.
Que dire des hommes et des femmes qui au bord de Seine attendent pour trier les déchets et non pour que ces déchets produisent certes de la chaleur mais aussi des métaux lourds dont on ne sait que faire pour qu'ils ne soient pas dangereux pour la santé des habitants ...

Alternativement.

Écrit par : Thanor | 04 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu