Avertir le modérateur

30 septembre 2007

Semaine de 4 jours : et si le luxe c'était le temps ?


medium_affiche_Super_Jaimie_1976_1.jpgLa semaine de 4 jours à l'école dès la rentrée 2008. Quand j’ai entendu la nouvelle au réveil vendredi matin, ça m’a plutôt plu. Un rêve fou pour moi qui jongle avec la semaine de 6 jours.
Miss Star Ac' a cours le mercredi matin dans son école catho et Fifi Brindacier un samedi sur 2 à l’école ZEP de la Rép’. Et encore, 6 jours fois 3 vies : ménagère, manager, citoyenne…

Au risque de contrarier Monsieur Renault, le luxe c’est le temps, et pas que l’espace.
Je vois déjà la famille Ricoré stopper sa course effrénée contre le temps, traîner les samedis matins, câliner avec les Blondes, partir en week-end, aller rendre visite à famille et amis, dessiner, réviser les leçons…


Je pense aussi à mes copains-copines divorcés pour qui ce serait plus facile ainsi. Un tsunami de réactions a suivi cette annonce : syndicats, associations, tous sont contre la mesure, ou bien très critiques. Seuls les parents, dans un sondage, se prononcent majoritairement pour. Yvan Touitou, chronobiologiste, par exemple est contre la semaine de 4 jours. Oui, un nouveau métier que je ne connaissais pas et mon dico Word non plus… J’espère au moins qu’il a des enfants et qu’il ne passe sa semaine à se demander comment il va expliquer à son président qu’il doit partir exceptionnellement à 17h (« Z., normalement il faut poser 1 RTT quand on prend son après-midi ») parce que la baby-sitter gothique a fait une infection à son 15ème piercing, qu’elle ne pourra pas conduire Miss Star Ac’ au solfège du mardi parce que le prof de solfège fait lui aussi la semaine de 4 jours ???

Yvan le terrible chrono-pédo-machin-psy-truc nous dit :
« Ce changement de rythme provoquera une «désynchronisation» plus importante : fatigue, perte de l’attention, mauvaise qualité du sommeil et de l’humeur... Les enfants arrivent déjà plus fatigués et agités après la pause du week-end le lundi. Cet état se prolongera jusqu’au mardi si l’arrêt consécutif dure deux jours entiers. La semaine de quatre jours est vraiment une catastrophe pour l’enfant car elle casse son rythme biologique. »

Ben, oui, nous le savons tous, le lundi matin devant la machine à café, on est toujours plus lents à se remettre au taf, et encore plus si le dimanche soir on a regardé un magazine anxiogène à la télé, maintenant que Marco n’est plus là pour nous faire rigoler. En compensation de la perte des 2 heures de cours hebdo, les vacances scolaires seront écourtées.
Tiens, j’y pense, notre Yvan n’a rien dit sur « la désynchronisation » après 2 mois de vacances.
Une nouvelle loi, cela permet une harmonisation nationale. Les cousines de Provence, ça fait longtemps qu’elles profitent de la semaine de 4 jours dans leur village, mais pas les copines du bled d’à côté. Alors, parfois c’est le casse-tête pour partir en bande en vacances, façon « Nos enfants Chéris ».

Le vrai problème, n’est-ce pas plutôt la densité des journées ? Comment faire tenir le programme scolaire sur 4 jours ?
Perso, j’en sais quelque chose : je suis à 4/5ème. Comme toutes les mamans dans ce cas, je dois réaliser en 4 jours le boulot de 5. Je ne quitte pas le taf avant 19h30 voire 20h30, et je prie Saint wi-fi et Saint GSM les mercredis et certains soirs… Et bien sûr je suis payée moins.
Aller me plaindre au facteur, non, non et re-non ? Désolée, suis pour l’économie de marché, la croissance rentable et durable (quand même).
C’est une chance d’avoir les mercredis libres pour profiter de mes Blondes. Enfin profiter, n’est pas tout à fait réaliste, mais plutôt enchaîner à un rythme d’enfer les activités diverses de la journée (école, danse, déj, solfège, re-danse, et piano).

Toucher aux rythmes scolaires, c’est forcément toucher à l’équilibre travail-loisirs,
pénétrer le casse-tête de la garde d’enfants, des périmètre réservés aux communes (centre de loisirs, activités péri-scolaires).
Par exemple, la maîtresse de Fifi, est contre la semaine de 4 jours. Pour elle, le samedi matin est indispensable. Il permet d’avoir plus d’attention, de travailler en petits groupes, de revoir les notions qui posent problème. Enfin, ce qu’elle oublie de dire, c’est que dans notre ZEP, 50% des parents ont déjà décrété la semaine de 4 jours et n’emmènent pas leurs bambins à l’école.

Alors pourquoi pas permuter le samedi au mercredi matin ? De toute façon, les enfants se lèvent tôt pour le centre aéré, la nounou, alors…
à l’école de Miss Star Ac’, les parents sont plutôt contents, d’autant plus que l’école assure aussi la cantine, ce qui permet à Mami, papa (ben, si ça arrive….) ou la baby-sitter de venir seulement pour 13 heures à la sortie de l’école le mercredi.

Oui, il est essentiel de repenser, de façon globale, la ventilation de la journée sur la semaine en y intégrant la prise en compte des différents temps de vie de l’enfant, y compris des temps non scolaires. Toutefois, la semaine de 4 jours, n’est-elle pas une bonne idée mal posée avec trop peu de monde consulté ?

Dans mon coin de 9cube, les "communistes chinois" soupirent déjà. Semaine de 4 jours = pas assez de moyens pour assurer les cours de soutien scolaire, embaucher les éducateurs pour le péri-scolaire…
J’y perds mon latin, d’autant plus que dans ma ville nous avons l’un des ratios employés municipaux par habitants les plus élevés de France… Je sais aussi que ce n’est pas le cas ailleurs : comment feront les collectivités "pauvres" pour gérer ce « nouveau temps » à leur charge ? Qui paiera ?

Tout ça sent le problème de baignoire à plein nez. Comment remplir le cerveau de nos enfants, tout en diminuant le nombre d’heures de cours et en augmentant le stress des parents qui devront échafauder de nouveaux modes de garde ?
Autant de questions ultra-épineuses : comment étudier moins pour devenir plus intelligent ? M6 ou TF1 vont peut-être nous régler ça en 2 ou 3 émissions de télé-réalité ?

Et vous, qui avez peut-être encore (vous êtes sur le net… hein…au lieu de préparer votre prochaine prés pauvre point) du temps de cerveau disponible, vous en pensez quoi de la semaine de 4 jours ?


© rédactionnel ZoraLaRousse93
Cet article a été publié sur
Agoravox, le média citoyen, le 2 octobre 2007  

Rédacteur Agoravox


Webographie

- 20 minutes.fr, 28 sept 07 : la semaine de 4 jours est une catastrophe pour l’enfant.

- Ministère de l’éducation : qu’est-ce que la semaine de 4 jours ?

- Nouvel Observateur : les réactions à la semaine de 4 jours.

- 20 minutes.fr, 28 sept 07 : la semaine de 4 jours dans toutes les écoles primaires à la rentrée 2008.
 
- Forum Magicmaman : la semaine de 4 jours.

Commentaires

Et bien oui, ne plus à me lever le samedi rien que pour cela !!! Ouf !!!

Et raccorcir les grandes pour ne pas dire immenses vacances, je suis également pour !

Je comprend pas trop le lien avec des activités périscolaires et l'abandon du samedi matin :/

Je me demande en revanche que va-t-il se passer pour ce si beau cadeau ?

Écrit par : voisine audonienne | 01 octobre 2007

Ah ça c'est un problème.. je n'ai pas encore d'enfants, mais quand j'en aurais, je crois que je bénirai la semaine des 4 jours.. et je ne suis pas la seule.. Mes copines profs se rendent bien compte que les élèves, le samedi matin, c'est du "peut être". Et ça commence dès la maternelle.. Pourquoi? parce que les parents, ils aiment bien partir en WE. Attendre le samedi midi pour se taper 5 heures de trajet, arriver à 17h00 et ne pas en profiter, c'est pas top pour la croissance...
Alors que bon, le vendredi soir, certes, y'a des bouchons, mais on y est en VRAI week-end.
Quant à Yvan machin chose.. suis pas sûre qu'il ait des gamins, lui...

Écrit par : Gingerlily | 01 octobre 2007

Quel est le but de cette réforme ? Faciliter l'apprentissage de nos enfants au détriment des parents ou faciliter la vie des parents au détriment des enfants ?

La plupart des commentaires que j'entends sont du genre :"Génial !!! on va pouvoir partir en WE !!!"

Bein 1) c'est vraiment pas tout le monde qui peut se payer un "partir en WE" (alors ils feront quoi les parents qui ne partent pas en WE ???? D'autant plus que souvent, ces parents ont des activitées le samedi (rémunérées ou non)...
2) Et nos minots (oui, je suis de Marseille), on y pense ou le seul truc qui nous interesse c'est notre WE à nous, parents ? Parce qu'on dit tous "oui, oui, ça leur ira aux minots, mais n'est-ce pas une façon de ne pas se poser la question, ne voit-on pas à court terme notre propre bien être au détriment de celui de nos enfants ? Ne sommes nous pas égoïste au point de ne même pas réfléchir aux conséquences à moyen terme sur nos chers petits ?

Écrit par : Vraiment | 01 octobre 2007

Ah Zora, voilà un chouette article qui mériterait bien d'être sur Agoravox ! l'as-tu fait?


@ Vraiment,

Excusez-moi mais je vous sens curieusement culpabilisée. Pourquoi est-ce que votre "vie de parent" se ferait au détriment de "l'apprentissage des enfants"? Être avec ses parents, n'est-ce pas une bonne chose pour les enfants?

cordialement

Écrit par : David Orbach architecte | 01 octobre 2007

Personnellement, je ne me sens pas coupable d'être contente de ne plus avoir à envoyer mon fils à l'école le samedi matin.
Oui, il préfère paresser un peu au lit, comme moi d'ailleurs, voire avec moi.
et le temps qu'on passe et qu'on partage ensemble vaut bien quelques heures d'apprentissage scolaire qui pourraient être vite rattrapés sur ces immenses vacances d'été.

Écrit par : Dom | 01 octobre 2007

Mais oui dom ! Que du bonheur !

Écrit par : david orbach | 01 octobre 2007

"Un tsunami de réactions a suivi cette annonce : syndicats, associations, tous sont contre la mesure, ou bien très critiques."

Ces gens là ont-ils des enfants, où bien regrettent-ils déjà la demi-journée de lavage de cerveau.

Mes 2 enfants ont bénéficié de la semaine de 4 jours de la maternelle au CM2 sur une académie pilote (expérience menée depuis les années 90). Ils sont au collège pour l'un et au lycée pour l'autre et n'ont pas eut particulièrement de troubles du sommeil ou de concentration. Les week-ends complets en famille ne signifient pas trainer au lit jusqu'à midi ou vite partir le vendredi après l'école mais mettre à profit le samedi matin pour revoir les leçons de la semaine et faire les devoirs en s'avançant le plus possible (préparation au rythme du collège) alors que nous n'avions pas le temps en semaine. En tout cas c'était pour nous l'occasion d'approfondir des sujets ou d'en découvrir d'autres avec les enfants, et aussi de partir de temps en temps un gros WE entier à la mer, à la montagne, à la ville (eh oui on habite à la campagne).

Bref je ne comprend pas bien la polémique…

Écrit par : annefit | 01 octobre 2007

Coucou Zora
Merci pour le clin d'œil aux cousines de Provence…

Écrit par : cousine de Provence | 01 octobre 2007

ah ben voilà tu as tout dit ! rien à rajouter.

j'aurai moi aussi préféré une bascule au mercredi matin et un allègement des journées . là nous allons avoir droit aux semaines les plus indigestes possibles. et je suis curieuse de voir comment tout cela va s'articuler pour les autres acteurs de la vie de nos enfants.

sinon : je pars rarement en week end, moi je trouve çà trop fatiguant ... et mes monstres sont sympas quand ils me laissent dormir au delà de 8h du mat ... c'est pas en grasse mat ou en séjour à Perpètelesoies que je vais y gagner mais en temps de multiples petits bonheurs. Et çà me va aussi bien.

Écrit par : minimoi | 01 octobre 2007

Voici encore une décision gouvernementale irréfléchie et qui a été tourné à l'envers... En effet comment apprendre plus, savoir mieux lire, écrire, compter, en supprimant des heures de cours??

Si l'on voulait vraiment alléger le travail de nos enfants, leur permettre de mieux souffler pour apprendre plus efficacement, il faudrait réduire la durée de cours (qui est d'une heure aujourd'hui) à 45, voire à 40 minutes : on sait en effet qu'après 30 minutes, l'attention de nos têtes blondes diminue => cette mesure permettrait alors de réduire la durée journalière d'apprentissage, tout en augmentant les activités scolaires (= apprendre mieux!!)... On pourrait alors envisager eventuellement de supprimer certains samedis, en espérant que ce ne soit pas pour le confort exclusif des parents, mais pour permettre à nos "petiots" d'excercer de façon plus approfondie des activités extra-scolaires.

Mes enfants ne sont pas encore tout à fait en age scolaire (5 et 3 ans), mais lorsque ce sera le cas, si, comme je le pressent, le rythme scolaire ne correspond pas à celui de mes enfants, je me demande si je ne les inscrirais pas au "homeschooling", comme semble me l'indiquer la mesure de notre ministre de l'Education.

Écrit par : serge | 01 octobre 2007

Audonienne de Suisse, hé oui.
Bon nous alors en Suisse : mercredi matin : congé, samedi et dimanche : congé et un vendredi après-midi sur deux : congé...
Alors on courbe le vendredi matin pour venir à Sain Ouin : jeudi départ jusqu'au Dimanche soir.
Nos enfants ont pas l'air beaucoup plus abrutis que les autres.

Écrit par : Clara | 02 octobre 2007

@ tous : merci de vos commentaires

@ David : t bonne idée, c fait, l'article est maintenant sur Agoravox
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=29772

Écrit par : ZoralaRousse93 | 02 octobre 2007

Vive les petites semaines ... il vaut mieux faire travailler les petits peu mais bien que de les épuiser et les lasser dès leur plus jeune âge...de plus le samedi matin ils arrivent sur les rotules .. 4 jours je pense que cela bien et tant pis si on réduit la durée des vacances d'été ...

Ps: je crois que je vais aller vivre en suisse ;)

Écrit par : Jeux de fille | 02 octobre 2007

Hé bien !!! t'es en forme !!! chapeau : la reprise du blog est en fanfare dis donc !
Ai deja mis un lien sur le p'tit blog modeste qu'est le mien pour faire connaitre ces chroniques intelligentes et tout a fait a propos! ;)
bises et see you next week.
Soum

Écrit par : SOUM | 02 octobre 2007

Moi non plus je ne comprends pas trop toute cette agitation autour de la mise en place de la semaine de 4 jours...?
D'abord parce que ce fonctionnement existe déjà depuis des années dans nombre d'écoles et que jusqu'à preuve du contraire les élèves de ces établissements ne finissent ni en camp de redressement ni directement à l'ANPE.
Et ensuite parce que de quoi parle-t-on au juste ? Du fait que cela va "désynchroniser" nos enfants ? Du fait que certains parents se demandent ce qu'ils vont faire de leurs enfants le samedi matin ?
C'est étrange...
Nos enfants ont bien d'autres éléments perturbateurs pouvant les "désynchroniser" au quotidien que de ne pas avoir cours le samedi matin. L'envahissement de la télévision, la peur de tout de leurs parents, la montée en puissance de la société de loisir et la perte des illusions quant à un futur accueillant sont bien plus dérangeants que de ne pas aller à l'école le samedi, non ?
Et, mon Dieu, que faire de nos tendres chérubins le samedi ??? Mais comment vais-je pouvoir gérer ce matin-là sans l'aide de l'école ?? Comment les occuper ? Alors là... Où est le souci ? N'est-il pas tout simplement complètement normal et agréable d'avoir un peu plus de temps à passer avec ses enfants ?
Nos enfants font bien souvent une activité sportive ou artistique l'après-midi alors avoir du temps avec eux le matin me parait absolument parfait et très profitable pour eux comme pour nous.
Et oui, si ça peut permettre de partir en week-end il ne faut pas du tout culpabiliser ! Et quelle est cette idée également comme quoi partir en week-end est réservée aux "nantis" ?? Partir se promener en forêt, retrouver le plaisir de se balader en famille ne coûte pas cher. Prendre du temps pour aller voir sa famille qui habite peut être dans une autre région c'est également appréciable pour tout le monde, non ?
Si évidemment certains parents ne savent pas s'occuper de leurs enfants alors oui, effectivement, les avoir dans les pattes une matinée de plus va être très dur ! Mais là... il faut peut être leur expliquer qu'ils peuvent laisser leurs enfants à la DAS tout bonnement, non ?

Et puis moi qui suis père séparé depuis des années (comme malheureusement nombre d'entre nous), je suis ravi de gagner une matinée de plus avec ma fille au lieu de l'emmener à l'école, d'aller la rechercher pour manger en 4ème vitesse puis de l'emmener de nouveau au sport jusqu'à 18h, heure à laquelle enfin nous allons pouvoir nous voir un peu.
Parce que, oui, je ne vais pas lui interdire de faire du sport le samedi après-midi au prétexte que ses parents se sont séparés et que j'ai envie d'avoir du temps avec elle...
Pensez un peu à ça aussi, svp. Ce n'est plus du tout un état de fait exceptionnel bien au contraire, re-malheureusement.

En un mot comme en cent, je dis GÉNIAL !!

Écrit par : Gum | 03 octobre 2007

Bonjour,
Je découvre votre blog récemment et les posts me donnent un autre regard sur votre département. Cependant, la description du mode de fonctionnement de la Mairie m'effraye vraiment! J'ai donné près de 10 ans de ma jeunesse pour combattre cette idéologie d'un autre âge et j'imagine si je me retrouve encore devant cette situation, quel choix devrais je prendre cette fois ci?
D'ailleurs, moi non plus, je ne comprend pas trop le lien avec des activités périscolaires et l'abandon du samedi matin.

Écrit par : Arkanos | 03 octobre 2007

@ Tous : merci de vos commentaires, témoignages, encouragements.

@ Arkanos et Voisine audonienne
Vous ne comprenez pas trop le lien avec des activités périscolaires et l'abandon du samedi matin ?
Certains parents travaillent le samedi, l'école le matin résoud en partie le casse-tête de la garde.
Ne pas avoir école le samedi matin permettrait aussi aux enfants de profiter d'activités péri-scolaires (danse, natation, foot, musique...) ceci afin de ne pas tout caser le mercredi ou encore les autres jours de semaine après une dure journée d'école (trop crevant l'éveil musical de Fifi de 18h45 à 19h le mardi soir).

SYNTHESE-EPILOGUE
- Raccourcir les vacances scolaires pour pouvoir maintenir le programme et le niveau de connaissance des enfants semblerait pertinent.

- Conserver une demi-journée d'école le mercredi matin permettrait des apprentissages plus faciles pour cause de journée +light (l'avis des enseignants).
mais aussi pour les parents de "caser" leurs bambins jusqu'au déj inclus (sortie à 13h les mercredis à l'école de Miss star Ac). Du coup, plus besoin d'être à 4/5ème et de se "battre" avec les collègues pour le mercredi entier... et aussi moins "d'absentéisme" les mercredis dans les entreprises.

- Au-delà du pb d'emploi du temps et de rythme, reste comme certains d'entre vous l'ont indiqué dans leurs commentaires, une concertation a organiser avec parents-enseignants-périscolaires afin de sérier toutes les contraintes et avis pour prendre la bonne décision.
Quels moyens financiers-humains à fournir : professeurs pour l'étude, éducateurs pour le péri-scolaire, qui payent quoi entre les parents, les communes et l'Etat ?

- Pourquoi pas impliquer les entreprises, via des aides de l'Etat (allégègement IS, charges...) redistribuées aux salariés (et/ou non salariés), pour inciter à financer le soutien scolaire, les modes de gardes (inter-entreprises) au-delà des crèches... et de l'âge de 7 ans (après plus de réduc d'impôt, les enfants se gardent seuls, c bien connu...).

Écrit par : ZoralaRousse93 | 03 octobre 2007

bonjour !
je suis une maman de trois enfants... bon, ils sont un peu vieux maintenant... (la plus jeune est en terminale... donc plus vraiment concernée) mais dans le Rhone, nous avons la semaine de 4 jours jours depuis longtemps... quel plaisir !!!
dormir le mercredi matin, un peu plus longtemps que d'habitude... ne pas avoir eu de devoirs à faire la vieille, et avoir 2 jours entiers à soi, en famille le WE....
il n'y a pas que l'école dans la vie... on ne pond pas des enfants, pour les faire élever par la société.
Je pense que l'éducation, la transmission des savoirs, des plaisirs simples, etc... c'est le but, le plaisir, le rôle, etc... de la famille, des parents, non ?
tout le monde se plaint que les jeunes n'ont plus de repères, etc... mais à peine nés, on les largue à droite à gauche, on les inscrits par ci par là. il faut bien, je pense laisser aux parents, un peu de temps pour élever, éduquer, chérir, etc... leur progéniture. et comme vous le dites, avec de tous petits revenus, on peu prendre plaisir à vivre ensemble, à faire des choses ensemble

Écrit par : claude Vincent | 03 octobre 2007

la semaine des 4 jours, je trouve ça bien à condition de faire une activité pour l'enfant, sport, musique ou autre obligatoire, et mettre moins de vacances scolaires.
Mon avis!
bruno

Écrit par : Bruno | 04 octobre 2007

De toute façon tout le monde dit que l'on enlève des heures de cours mais il faut savoir que dans la plupart des classes France et de Navarre il n'y a jamais d'apprentissages mis en place le samedi car seule une petite moitié de la classe est présente, alors cet argument ne tient pas debout (même en le tenant un peu).

De plus,les grandes vacances ne seront pas raccourcient mais des heures de d'aide et de soutien seront mises en place le soir et dispensées par les enseignants (ben oui faut bien les rendre à un moment les 3 heures qui sautent le samedi matin une fois sur 4).

Sur ce bonne polémique :)

Amicalement

Écrit par : panza | 23 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu