Avertir le modérateur

24 avril 2008

Internet sans Frontières

106440350.JPGInternet sans frontières, c’est en 3 mots ce que je retiens de mes 2 jours au Festival de Romans de la création sur Internet.

Oui, je sais, Internet sans frontières, ça sent l’oxymore à plein nez, Internet c’est forcément ouvert…
Détrompez-vous… Les internautes avertis le savent bien, sur la toile comme dans la vraie vie, le communautarisme (modeux, politiques, Geek…) existe aussi parfois, ainsi que la censure et l’atteinte à la liberté d’expression.

Pendant 2 jours et 2 soirées, j’ai voyagé au propre comme au figuré et découvert tout un tas d’univers, d’artistes de BD, musique, photos… d’auteurs, d’internautes, de citoyens engagés, d’hommes et de femmes pour qui Internet est un formidable haut-parleur, sans oublier la ville de Romans et le chaleureux accueil des Romanais.

Tout a commencé vendredi matin, rdv à 5h30 avec Martine finaliste catégorie citoyenne comme moi, pour son blog Cergyrama. La blogueuse et son adorable mari m’attendaient (blogosphère = solidarité et co-voiturage) tous les deux à 50 mètres de la future Cité du Cinéma de Luc Besson.


Romans n‘est pas (encore) le Cannes du web, mais qui sait…

Le festival de la création sur Internet c’est d’abord un président-fondateur, Christophe Ginisty et son équipe de choc, de l’agence com-RP Rumeur Publique qu’il dirige.
Un grand Monsieur du Web, et de la politique aussi puisqu’il a est engagé dans la campagne de François Bayrou. Christophe est actuellement responsable des stratégies Internet pour le Modem et conseiller municipal Modem à Issy-les-Moulineaux en banlieue parisienne.

Le Festival de Romans, c’est :
•    18 catégories : de la BD à la politique, en passant par les nouvelles érotiques, le rap ou la vidéo.
•    1 050 participants au départ et 147 finalistes à l’arrivée (dont Chroniquesmabanlieue, catégorie blog citoyen-politique)
•    50 000 votes validés / sécurisés
•    des tables rondes, des concerts, un dîner-débat
•    des rencontres, des découvertes…

2133076267.JPG Romans sera-t-elle un jour l’Angoulême de l’Internet ? Contribuer à reconvertir la future-ex capitale de la chaussure, telle a été l’un des critères de choix de Christophe Ginisty, lorsque 20 maires de France ont répondu à son appel blogosphérique fin 2006.
Dans 30 ans (âge du Festvial de la BD à Angoulême) y aura-t-il une souris ou un ordi à l’entrée de Romans ?

Pour sa 2e édition, le Festival de la création sur Internet grandit en nombre de catégories, de participants et ce fut un plaisir d’apprécier l’organisation : belles salles, fléchages, équipe chaleureuse et super pro et de découvrir tout un tas de sites. Lumineuse Céline, spéciale dédicace pour toi et tout ce job de dingue que tu as accompli avec tes collègues.

En partant pour Romans, je savais que j’avais peu de chance de rentrer avec un prix. Ma première victoire est déjà celle d’être finaliste (parmi 70 blogs citoyens au départ) : je repars avec la joie de 2 jours de dépaysement rien que pour moi et les souvenirs des rencontres.
J’en profite pour remercier tous les votants et féliciter les gagnants.

La qualité des blogs et des créations, nous prouve qu’Internet est un formidable melting-pot de talents et de personnalités.
Le Festival de Romans, unique à ce jour, permet de dépasser la technologie et de rassembler des réseaux sociaux et communautés parfois étanches les unes aux autres.

Retrouvez les catégories, finalistes et gagnants ici.
Mes coups de cœur : les blogs citoyens collectifs tels Mont-Saint-Egreve (gagnant catégorie citoyenne), Cergyrama (finaliste) et les Brionnautes (finaliste). Présents à presque toutes les réunions publiques et politiques, sans être engagés dans aucune liste, stylo ou caméra à la main, ils sont un exemple de dynamique citoyenne locale.

Ils réalisent bénévolement un travail colossal de démocratie de proximité. Entre le journal municipal, et les médias locaux, ils rendent accessible une information plus instantanée, humaine et donnent parfois la parole aux sans-voix ou bien à ceux qui n’oseraient pas.
Ils tissent des liens sociaux sur la base du réel (expos, fête de quartier…), l’exprime sur la toile virtuelle, puis certaines infos du quotidien se transforme en rencontres bien réelles (visite, débat, réu publique…).
Où comment Internet permet aux habitants de se ré-approprier la vie de la Cité et de sortir de l’individualisme, grâce à une souris en ayant moins peur des « Chats » (les politiques, les grandes gueules habitués du microcosme local…).

Mon Mega coup de cœur, tout comme le prix spécial du jury citoyen, va pour Madame Membrey professeur de français
au Collège Louis Aragon en Saône et Loire, venue avec 2 jeunes garçons membres du club Internet qu’elle anime, bien que cette matière ne soit pas encore entrée officiellement dans les programmes de l’Education Nationale.
Ouvrir les enfants aux joies, mais aussi aux dangers d’Internet, les accompagner dans l’acquisition d’un esprit critique, leur donner les clefs pour devenir des citoyens à part entière, « faire de la politique, sans parler politique », devoir de réserve oblige.

Madame Membrey, j’aurai bien voulu l’avoir comme prof, c’est sûr. Alors, quand elle m’a dit qu’elle avait beaucoup aimé certaines de mes chroniques d’humeur… j’étais sur un nuage ;-).

1871757157.jpg La table ronde des blogueurs citoyens a donc été l’occasion de placer de premiers visages sur des noms et de féliciter les blogueurs de Mont-Saint-Egreve, en avance sur leur victoire du lendemain soir dans la catégorie expression citoyenne.
J’ai aussi été très émue de croiser Catherine la gagnante de l’an passé pour son site Planète Orange consacré au Handicap, comme elle je n’ai pas osé passer plus de temps à discuter.

Je pensais la retrouver au dîner-débat du soir sur le rôle d’Internet dans les médias, animé par Christophe Ginisty.
Deux « camps » se distinguent vite : ceux qui pensent qu’Internet va tuer le papier, et ceux qui sont croient en l’évolution de la presse.
Peu de femmes, comme toujours sur ces thématiques, alors j’ai l’honneur d’avoir le maire PS de la ville de Romans assis en face de moi, ainsi que des consultants spécialistes en stratégies web, les neurones fument, l’ambiance est sympa et les échanges fusent.
Le restau est décoré comme certaines boutiques  baroques des Puces de Saint-Ouen avec des miroirs et des chandeliers dorés, je passe une très bonne soirée et découvre avec plaisir certains de mes lecteurs dans la tablé.
J’adore cet échange de regards réciproques, savant mélange de connivence et d’étonnement sincère : « ah, c’est vous… euh c’est toi… Silence gêné. Ben je ne l’aurai pas imaginé comme ça… ».

1211849125.JPG Samedi matin, re-conf-débat, dans une salle cette fois, malheureusement peu remplie, alors que nous parlons cyber-dissidence, démocratie.
S’exprimer sur Internet, dans certains pays conduit tout droit à l’enfermement bien réel, dans les murs d’une prison. Dans certains cas, les animateurs nous explique que la puissance des réseaux sociaux et du buzz à travers le Net, peuvent faire pression sur les gouvernements pour libérer certains cyber-dissidents.
Pour que ce buzz façon lobbying puissant fonctionne, cela nécessite d’être accompagné par des pros. C’est pourquoi Christophe Ginisty avec d’autres spécialistes du web-lobbying vient de créer l’association « Internet Sans Frontières ».
« Protéger la liberté d’expression sur Internet, une liberté fondamentale ».

Rassurez-vous, je n’ai pas passé tout mon temps à parler politico-web et à refaire la toile…
Romans, c’est aussi le shopping, même si la capitale de la chaussure cherche à se reconvertir… D’ailleurs, mon hôtel face à l’usine Charles Jourdan fermée m’a tout de suite placé les deux pieds dans l’actualité.
   
Petites boutiques sympatoches, avec des vêtements bohêmes-chic comme j’aime, en petites-séries, vendeuse qui prend le temps, loin de l’esprit chaîne où tout le bureau s’approvisionne…

98859595.JPG2018185830.JPG640557533.jpg

Face à l’imposant bâtiment des magasins d’usine, j’ai le plaisir de découvrir Comptoir à part, le premier magasin d’usine dédié aux marques de commerce équitable.
En voilà une bonne idée. Je pousse la porte : on y trouve tout un tas de chouettes vêtements femme, homme et enfants, mais aussi des accessoires d’anciennes collections de créateurs de produits issus du commerce équitable.

Je papote avec le jeune vendeur. Il reconnaît mon bracelet d’internaute.
-    «  Vous assistez au Festival ?
-    Oui, mais désolé pas dans la catégorie mode, mon truc, c’est plutôt la citoyenneté.
-    Mais c’est parfait : le commerce équitable, c’est hautement politique et citoyen
. »

Et voilà, on croit faire une pose shopping-frivolité, et la politique nous rattrape.

18915124.JPG776213384.JPG

D’ailleurs, en déambulant dans Romans, place de l’hôtel de ville, j’ai tout se suite repéré les arbres et le kiosque à musique et imaginé qu’un jour les édiles de Saint-Ouen, se décident à assumer que ce type de « mobilier urbain » est tout à fait digne d’une ville coco, qu’embellir ne veut pas toujours dire « bourgeois, ennemi du Grand capital ».
 
Impossible de marcher dans Romans sans observer les façades, humer l’ambiance de la ville… Sélection d’images, pour vous.

204537157.JPG1267763093.JPG1106239147.JPG

Romans, ce sont surtout des rencontres, improbables, incroyables, des découvertes.
Le plaisir de déjeuner et de rigoler avec Gilles, Archip et les Filles du site ElleAdore.com.
Ce magazine féminin en ligne 20% frivolité, 30% curiosité et 50% passion propose une myriade d'articles traitant de toutes les actualités sur les femmes et pour les femmes.

Samedi soir enfin, dernier dîner à Romans, après la remise des prix et son cocktail sans alcool au jus bio.

440434424.jpg J’ai passé une merveilleuse soirée avec Dom la ménagère, finaliste catégorie blog de vie.
Grâce à Dom, j’ai fait la connaissance de Shalima, prix coup de cœur blog de vie avec Merci pour le Chocolat. Un blog tendrement féminin et délicat comme son auteure. Et puis, grâce à Dom encore j’ai fait la connaissance de Bénédicte Desforges.
Une gouaille de titi parisien, flic pendant 15 ans à 2 pas de mon ancien quartier d’avant l’émigration de la famille Ricoré dans le 9cube.

Béné m’a offert l’édition poche de ses chroniques de flic, dédicacée. J’ai failli passer une nuit blanche à dévorer les pages de son écriture puissante et tendre à la fois. Style, rythme, regards subtiles, jamais accusateurs, Bénédicte j’ai tout simplement adoré cette plongée dans ton monde. A quand le tome 2 ?

Retour dans ma banlieue le dimanche matin avec Martine de
Cergyrama et son adorable mari.
Romans restera donc une belle parenthèse bien réelle…

Arrivée à la maison, Chouchou et les filles avaient joué à D&Déco et repeint en violet le mur de l’escalier.
« Dis maman, tu vas le raconter sur ton blog » ?

@ suivre donc…

© rédactionnel ZoralaRousse 93 pour chroniquesmabanlieue.com.

 

Commentaires

Très contente de t'avoir rencontrée et maintenant de découvrir ton blog !! Sortie de la cuisine, je n'ai malheureusement pas bp de temps pour les autres blogs et sujets et c'est un grand tort !!

Écrit par : Mercotte | 24 avril 2008

Bonjour Valérie, je suis très heureuse de te retrouver. J'avais oublié Romans mais je ne t'avais pas oubliée. En rentrant de romans je me suis abonnée à ta new's pour ne pas manquer un seul article, je ne sais pas ce que j'ai fait mais je n'ai rien reçu. J'ai recommencé aujourd'hui (j'espère que cela va fonctionner). Bravo pour ton billet sur Romans il est excellent. J'ai été très heureuse de faire ta connaissance (je sais je me répète) et ce long voyage ensemble aller-retour a été très agréable.

Et puis romans est une ville très agréable. Je m'y suis promis d'y retourner.

Écrit par : martine | 20 mai 2008

Tu as écrit le billet que nous n'arrivons pas à terminer d'écrire avec mes élèves :-).
Bravo et merci. A bientôt !

Écrit par : Christelle Membrey | 25 mai 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu