Avertir le modérateur

16 juin 2008

Les sardines ont la parole > Episode 1 - Tout savoir sur la ligne 13 et les transports en IdF

1095420598.jpgMercredi 19 juin au petit-matin, je ferai partie des 5 citoyens-usagers des transports en commun qui pourront poser toutes leurs questions lors d’un face à face avec Jean-Paul Huchon, président du STIF (le syndicat des transports parisiens) et président de la région île de France.

Vous donc avez jusqu’à mardi 17 juin après-midi (idéalement avant 15h),
pour me communiquer toutes vos questions sur la ligne 13 en particulier
et les transports en Ile-de-France en général.

2 jours à peine après le prolongement de la ligne 13, sur deux stations85040774.gif supplémentaires en direction de Asnières-Gennevilliers, j'ai évidemment une foultitude de questions dans ma tête de ménagère-manager-citoyenne, aussi bien sur le Grand Paris, le SDRIF, que la célèbre ligne 13 (signez la pétition ici).

- Comment soulager la ligne 13 ? à quelles échéances ?
- Quel rôle pour l'Etat dans les investissements pour améliorer les transports en IdF, quand on sait que si rien n'est fait d'ici 15 ans, les experts estiment que le métro parisien ressemblera à l'actuelle ligne 13 ?
-
Quelle gouvernance métropolitaine pour garantir la cohérence et assurer l'anticipation entre aménagements urbains et développement des transports ?


Je tiens à partager ce débat avec vous et le plus possible faire remonter vos questions, vos attentes et autres préoccupations.


Parce que le métro c'est l'essentiel (comme le dit le logo..), et que notre cadre de vie le vaut bien, SVP, envoyez vos questions en commentaires du blog. 93400 mercis d’avance de faire avancer le débat citoyen.

Certaines blogueuses sont invitées à tester des crèmes aux nanosomes phosporées, des ustensiles plus ou moins ménagers, et c’est vrai qu’en tant que ménagère légèrement tendance-addict, je les envie parfois…
Mais là, rencontrer celui qui tient une partie des manettes de la mobilité et de l’avenir de 11 millions d’habitants, sans compter les touristes… Je vous l’avoue, je trépigne presque autant d’impatience que si j‘étais invitée à un concert privé de Pascal Obispo ou de Patrick Bruel (comment ça, j'exagère ?).

La ligne 13, je la pratique et subit aussi, depuis ce jour de 1971, où j’ai été conçue par deux Parisiens aux origines multi-culturelles et sociales aussi variées que les voyageurs de celle que de nombreux usagers appellent : la ligne de la honte, ou encore la Cosette de la RATP.

La ligne 13, empruntée chaque jour par environ 550 000 personnes + 6 000 depuis samedi 14 juin, traverse Paris du sud (Malakoff-Châtillon) au nord, où elle se scinde en deux tronçons, vers Asnières et Gennevilliers, ou vers Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

259834998.jpgLa ligne comporte désormais 29 stations depuis son prolongement officiel tout frais de samedi 14 juin 2008 à 14h, côté force jaune.
La branche (jaune) d'Asnières-Gennevilliers Gabriel Péri, rebaptisée pour l'occasion Gabriel Péri (tout court) gagne donc deux stations au-delà de l'ancien terminus : Les Agnettes et Asnières-Gennevilliers Les Courtilles. Cette station devient ainsi la 300e station du métro parisien.
Les Asniérois attendaient ça depuis le prolongement de la ligne 13 en 1980.


1523603083.jpgRappelons que la ligne 13 existe depuis 1911, quand fut ouvert ce qui s’appelait alors la ligne Nord-Sud (on voit encore le logo sur les carreaux de certains panneaux publicitaires) tronçon Saint - Lazare - Porte de Saint- Ouen, suivi par le tronçon La Fourche-Porte de Clichy en 1912.
Le prolongement jusqu'à Carrefour Pleyel date de 1952. Vers le sud, on progressa jusqu'à Miromesnil en 1973 et jusqu'à Champs-Élysées Clémenceau en 1975. Saint-Denis Basilique fut raccordée en 1976. Cette année-là, le même jour (le 9 novembre 1976) la ligne 13 fit sa jonction avec l'ancienne ligne 14, (Invalides - Porte de Vanves) ouverte en 1937.

Les travaux de prolongement ont duré plus de trois ans et nécessité un budget de 158 millions d’euros, réparti entre les différents partenaires : la RATP, l’État, la Région et le Département. Le conseil général du 92 a participé à hauteur de 18 %.

84122954.jpg Localisé dans la « Boucle de Gennevilliers », zone d'activités en devenir située au nord-ouest de Paris, le prolongement de la ligne 13 sur 1,88 km, desservira principalement les quartiers denses du nord des Hauts-de-Seine, des communes d’Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers, soient 36 000 habitants et usagers potentiels.
Je sais, ça vous fait peur, et à moi aussi, et c’est sans compter les projets immobiliers qui poussent partout comme des champignons, du côté bleu, comme du côté jaune de la ligne 13, sans compter le futur quartier Docks (cf. ma chronique) ou la ZAC Batignolles-Cardinet à Paname 17.

Pour les habitants de ces deux villes (d’après extension-ratp), avec un métro toutes les 3 minutes, cela mettra Saint-Lazare à 25 minutes de leur domicile, si tout va bien....
6 000 nouveaux voyageurs
(heure de pointe matin) sont ravis d'utiliser le prolongement de la ligne. Enfin, on en reparlera dans une semaine, parce qu’à lire les commentaires sur blogencommun.fr, pour l’instant, à partir de Mairie de Clichy, les Alto-Dyonisiens regardent les trains passer.
Bref, vous l’avez compris, ce prolongement ne risque pas d'améliorer la situation de saturation chronique que connaît la ligne13.

Retards, suspension de trafic, perturbations techniques, promiscuité : les problèmes s'accumulent sur les 22,5 + 1,88 km de la ligne 13, de Châtillon-Montrouge à Asnières/Gennevilliers et Saint-Denis. Une pétition Ensemble pour la ligne 13 a déjà rassemblé 7 142 signatures (dont la mienne et bientôt les vôtres si ce n’est pas déjà fait).

La ligne 13 est la plus difficile du métro parisien, avec une densité de plus de quatre personnes au m2 et un taux de charge de 116% aux heures de pointe.
La CGT, qui a manifesté samedi 14 juin devant la station Les Agnettes, a suggéré le dédoublement de la ligne : « Il s'agit de creuser un tunnel en parallèle, jusqu'à Saint-Lazare », a expliqué Serge Médard, de la CGT RATP.
D'après le syndicat, cela pourrait être réalisé en cinq ans et il s'agirait de « la solution la moins coûteuse, 600 millions d'euros ».

2143538730.jpg « Qualité de service insuffisante », reconnaît Yves Ramette, directeur général de la RATP dans le JDD du 11 mai 2008.
« Pour une bonne moitié, l'origine des incidents tient à la fréquentation extrême de la ligne. Elle craque sous le nombre des voyageurs. Certains, angoissés, tirent le signal d'alarme. D'autres forcent la porte des trains et les retardent. D'autres encore circulent sur les voies : la RATP coupe l'électricité, et les trains restent en rade. Par ailleurs, un tiers des incidents tient aux intermittences techniques d'un matériel roulant et d'installations plus que trentenaires. »

La vraie solution aux problèmes de la ligne 13, réside dans l'investissement à long terme, selon le
STIF, avec deux scénarios dans les cartons.
Sans dec', on se demande pourquoi, le STIF n'y a pas pensé avant ? Avant le tramway parisien, par exemple ? Surtout quand on sait que Paris a lui tout seul totalise le même nombre de stations que toute la banlieue réunie.

59734590.jpg Le STIF, autorité organisatrice de nos transports en île-de-France, qui vient de dépenser tout plein d’euros à recouvrir les murs du métro de publicités pour installer « sa marque ».
Saucissonnée dans la promiscuité et transportée façon lessiveuse de grand-maman dans mon wagon, j’ai frôlé la crise de spamosphilie (encore un risque d’arrêt trafic...) la première fois que j’ai vu les panneaux publicitaires.
En plus, on y aperçoit que des « Grands Hommes », même pas Marie Curie ou Olympe de Gouges par exemple, donc au-delà d’être inutile, c’est totalement discriminant… 

Bien que fille de pub, j’avoue ne pas avoir bien compris ce grand gaspi : le
STIF devrait se limiter à communiquer sur des offres de services comme le Ticket +, la carte imagine’R, et certainement pas dépenser de l'argent pour la publicité corporate (intégral campagne pub ici). Des sous pour les transports, pas de gaspi : et hop, une question de plus pour JP ce mercredi matin.


Scénario 1 du stif : L'avenir de la ligne 13 passerait par le prolongement de la 14

Partant de Saint-Lazare, la ligne 14 prolongée contournerait La Fourche, pour rejoindre la première branche à la station Porte-de-Clichy (correspondance avec le RER C), et la seconde à la station Porte-de-Saint-Ouen. Cela permettrait de desservir Saint-Ouen et son nouveau quartier Docks, ainsi que le nouveau quartier ZAC Batignolles-Cardinet.
Résultat : une décharge de 20 % de la 13. Le projet, selon le Stif, ne présente
« pas de difficultés particulières ». Coût : 890 Meuros (infrastructures et matériel roulant).

« pas de difficultés particulières », ah, et nous on fait comment en attendant ? Et hop, JP tu nous réponds, dis ?

Une deuxième option est envisagée par le
STIF : la création d'une branche d'« Arc-Express » (métro circulaire autour de Paris, appelé aussi Orbival) entre La Plaine-Stade de France et la Défense. Mais ce projet serait plus coûteux (2 milliards d'euros, contre 1 milliard pour le prolongement de la ligne 14), et beaucoup plus long à réaliser.
Cette section entre La Défense et la Plaine Saint-Denis allégerait de 42 000 voyageurs le trafic de pointe du matin sur la ligne 13. Coût de cette section : de 1,8 à 2 milliards d'euros.

Une troisième option, apparemment pas retenue, et pourquoi donc ? Et hop, encore une question pour JP demain matin. Désengorger la ligne 13, et desservir des quartiers orphelins en transports, notamment à Saint-Denis et Saint-Ouen, par le prolongement de la ligne 4 au-delà de la porte de Clignancourt, qui serait creusé sous l'avenue Michelet.

Tous les regards se tournent donc vers ceux qui détiennent les cordons de la bourse (l'argent ne fais pas le bonheur, mais il y contribue, surtout pour les transports non-amoureux...) : les pouvoirs publics, à savoir Paris, la région IdF et les départements sont membres du STIF, sans oublier l'Etat actionnaire de la RATP.
Son président, Pierre Mongin, a déclaré aux médias que la ligne 13 est sa « première priorité » pour le métro. Car sa croissance est inexorable : 95 millions de voyageurs en 1992, 115 millions en 2007.

La RATP promet un début de solution dès l'automne 2008. Les rames vont être mieux entretenues, donc tomber moins en panne. Un système new-look de retournement des trains permettra de gagner du temps.
Défi : passer de 100 secondes entre deux rames à 95 secondes, grâce à une modernisation de la signalisation et à l'embauche de 45 agents de régulation des flux. Des "pousseurs" qui guident les voyageurs afin de les faire monter et descendre en un minimum de temps. Aujourd'hui, 36 trains circulent à l'heure. A 95 secondes, c'est 2 trains supplémentaires à l'automne.

D'autres solutions sont annoncées... pour 2011. Au secours !
1592535542.gif Des façades de quai, baptisées aussi « portes palières » comme celles de la ligne 14, ou du métro de Lille-métropole.
Ces portes en verre disposées sur le quai s'emboîtent sur les portes des rames. Installées dans 10 stations, la RATP estime qu'elles réduiraient de 60 % les intrusions sur les voies tout en facilitant l'accès rapide des voyageurs.

La mise en place du système Ouragan de régulation des trains dans 6 ans, en 2011 !!!
On passerait alors d'un intervalle entre deux rames de 95 secondes à 90 secondes. Cinq petites secondes permettant de passer de 38 à 40 trains/heure.

La ligne 13 n'est pas la seule confrontée à ce combat quotidien. D'autres lignes craquent aux entournures, comme la 1, la 4, la 7, la 6... Les lignes A et B du RER sont au bord du chaos.
Denis Deloy, conducteur depuis vingt-quatre ans, déclare dans Le Monde :
« La situation empire de jour en jour sur la ligne 2. Ce qui se passe avec la ligne 13 pourrait se généraliser ».
Son patron (Pierre Mongin, président de la RATP) tient peu ou prou le même discours : « si aucun investissement d'importance n'est entrepris d'ici à 2015, la moitié des lignes parisiennes pourraient se retrouver dans la situation de la 13 ».

Entre 1990 et 2000, la fréquentation du métro est restée stable. Mais, depuis le tournant du siècle, elle progresse de 3 % à 5 % par an. La RATP a poinçonné 1,6 milliard de voyages en 2007. À ce rythme, les 2 milliards de voyages devraient être atteints dans moins d'une décennie.
« On met plus de temps à creuser un métro qu'à construire un immeuble, constate Marc Pélissier, secrétaire général de l'Association des usagers des transports d'Ile-de-France. Aujourd'hui, le réseau est inadapté. Il faut le repenser de manière ambitieuse. »

Pour repenser le réseau de manière ambitieuse, et plus généralement les déplacements (sous toutes leurs formes, d’autant plus que certaines zones ou certaines professions nécessitent la voiture) en IdF en général, et dans la zone dense en particulier, la solution la plus efficace serait de disposer d’une instance qui pilote un ensemble cohérent, au-delà des intérêts partisans, le tout dans un rapport d’équité entre Paris et les autres villes.

ee4928e711b95800dc8f53e84fca3d6f.jpgCe pilote dans l’avion a un nom : le Grand Paris pour certains, ou Paris Métropole pour d’autres.
Peu importe, ce qui compte c’est comment ça va marcher et améliorer notre cadre de vie, à l’image par exemple du Grand-Lyon, de Lille-métropole ou encore du Grand Londres.

Cette nouvelle gouvernance métropolitaine (un peu techno comme terme, je sais…) serait garante de la cohérence territoriale et sociale : les transports étant forcément inclus, mais ça va mieux en le disant, surtout quand on voit ce qui se passe aujourd’hui…

Oui, vous le savez tous et certains événements de 2005 nous l’ont rappelé : l’aménagement urbain (transport) fait ou défait notre cadre de vie, selon la manière dont il est pensé… Et encore plus quand certains départements, « de riches, comme de pauvres » se partagent les territoires, mais pas les richesses et/ou les problèmes qui vont avec.
N’est-ce pas monsieur Devedjian, qui ne veut pas payer pour la Seine-Saint-Denis, alors que Paris est ok pour mettre ses richesses dans le pot commun, si le 92 le fait. Rappelons que le 92 est le plus riche de France et l’un de ceux qui financent le moins de chômeurs et de Rmistes sur ses terres : objectif du Grand Paris, notammnent, une taxe professionnelle unique et la péréquation financière.

Pour l’ex parisienne néo-banlieusarde que je suis, le scénario le plus efficace en termes d’amélioration de notre cadre de vie, est celui proposé par Philippe Dallier, que j’ai largement détaillé dans une précédente chronique, chronique qui présentait l’ensemble des scénariis, à gauche comme à droite de l’échiquier politique.
fdda01f91b39e6a6a5f08cea6cf1caae.png
Ci-contre, pour voir plus clair et de façon globale, le schéma avant-après les propositions de Philippe Dallier.

Simplifier le mille-feuille francilien par un modèle à 3 couches : ville, Grand Paris (= fusion des départements 75+92+93+94) et Région, parce qu’on n’a pas les mêmes problématiques dans la « zone dense » qu’en grande banlieue, mais que tous doivent partager une vision et disposer d’instances de décisions communes et non pas de simple concertation (cf. actuelle conférence métropolitaine).

N’est-ce pas le manque d’instances de décisions communes, la comitologie aigue (regardez, au moins 4 sites web diférents se partagent la gloire du prolongement de la ligne 13… entre le STIF, la RATP et ses sites connexes, le 92…) qui ont conduit à l’immobilisme actuel et au chaos de ligne 13 ou du RER A ?

Le scénario de Philippe Dallier publié dans son rapport du 8 avril 2008, est aussi soutenu par d’autres citoyens, bien au-delà des clivages politiques, je pense notamment à Jean-Paul Chapon et son célèbre blog Paris est sa banlieue.
Le Grand Paris est aussi une évidence pour Pierre Mansat, maire-adjoint communiste à la ville de Paris, voir sa tribune dans Le Monde du 20 mai 08, co-signée avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran.

Concernant les transports, ci-dessous un extrait, parmi le 30 mesures proposées par le sénateur-maire des Pavillons-sous-bois, dans son
rapport sur la gouvernance métropolitaine pour l’Observatoire de la décentralisation :

  • Désignation du Président de la RATP conjointement par le gouvernement et le Grand Paris
  • Réaffirmer la compétence de la région en matière de transports
  • Étendre les compétences du STIF à ’ensemble des modes de déplacements
  • Représentation du Grand Paris au sein du STIF en lieu et place des départements
  • Introduire de la souplesse dans la politique des transports
  • Confier au Grand Paris l’organisation et la gestion du stationnement payant
  • Permettre au Grand Paris de devenir un acteur de la politique de la ville
  • Réforme puis intégration de l’EPAD (instance qui « gère » La Défense) au sein du Grand Paris
  • Élaboration d’un Plan de développement économique du Grand Paris
  • Instaurer des « opérations d’intérêt métropolitain » (OIM)
  • Instauration d’un contrat de projet Grand Paris/région/État

226152654.pngCher JP (Huchon), vous voyez finalement, il existe le chef d’orchestre de la pub Stif, mais il s’appelle Grand Paris : pour avoir la baguette du pouvoir de décision et d'arbitrage, les clefs du porte-monnaie et l'oeil de lynx de la vision globale de l'aménagement d'un territoire...

Alors, j’aimerai vraiment bien savoir ce que vous en pensez ? Avez-vous peur du Grand Paris, que proposez-vous à la place ? Dans pas trop longtemps, svp, 93400 mercis.

Bon, ben amis blogueurs, usagers des transports, métro-parisiens… j’attends vos commentaires, je compile tout ça avec ma liste de courses, et jeudi matin (embargo avant), je vous publie ma chronique compte-rendude la rencontre de mercredi 19 juin matin avec JP (Huchon) et les 4 autres usagers des transports…


@suivre donc.
© rédactionnel ZoralaRousse 93 pour chroniquesmabanlieue.com.


Webographie

Afp.fr, 15 juin 08 : Inauguration de deux nouvelles stations sur la ligne 13 du métro parisien

Blogencommun.fr sur les transports parisiens

Ratp.fr : la ligne 13 se prolonge

AFP via Orange.fr, 9 juin 08 : Ligne 13: des maires de gauche demandent à l'Etat de s'engager

Stif.fr : les développements avenir

Transurb.net : géographie des stations de la ligne 13

Metro-pole.net, 4 juin 08 : Pour la ligne 13, rendez-vous le 14

iledefrance.fr : Ligne 13, deux nouvelles stations à Asnières-Gennevilliers

JDD.fr, 11 mai 08 : le casse-tête de la ligne 13

Le Monde.fr, 8 avril 08 : Métro, les naufragés de la ligne 13

20minutes.fr, 19 oct 07 : Comment soulager la ligne 13 ?

Wikipedia.org : Jean-Paul Huchon
 

Commentaires

Vous n'allez pas parler du RER ??
Nan parce que malheureusement chacun voit midi à sa porte et bien que usagère de plusieurs lignes, mon plus gros problème est sur la ligne B qui est perpétuellement au ralenti et en retard (enfin surtout le soir sinon ce serait moins rigolo).
Le tout bien sur sans aucune explication et ce, jour après jour.
A quand des travaux de rénovation sur les lignes de rer ??
Voilà ;o)) Et bonne table ronde !

Écrit par : Manou | 16 juin 2008

Dans l'article intitulé "Métro : les naufragés de la ligne 13" paru dans Le Monde (8/04/08), il est dit :
"La RATP souhaite abaisser de 100 à 95 secondes la fréquence, pour ajouter deux métros par heure (en deçà, on met en jeu la sécurité)"

Il me semble que le premier objectif devrait être d'assurer au moins une rame toutes les 3 ou 4 minutes, étant donné le nombre de fois où l'on doit attendre plus de cinq minutes entre deux rames ! (il m'arrive même régulièrement d'attendre 10 min !)

Écrit par : lampin | 16 juin 2008

Convaincu que les questions synthétiques mais générales sur les grandes évolutions ne trouveront aucune réponse si ce n'est de politique générale (donc aucune réponse), je pose des questions petites et concrètes, en vrac :

1) Quid de la prolongation de la ligne 4 ? Le site de la ville de St ouen en parle TRES vaguement, le schéma directeur le mentionne légèrement en tirets (genre, à horizon 2050), mais aucun écrit ne corrobore ce projet (ou non), et personne n'a jamais répondu à mes emails en ce sens au Conseil Régional et au STIF.

2) Pouquoi la Région ne parvient-elle pas à mieux coordonner les projets structurants interdépartementaux ? Exemple de la RD 1 dont on trouve tout le projet côté Hauts de Seine (http://environnement-transport.hauts-de-seine.net/portal/site/environnement/circulation/amenagement-voirie/routes-rd1-rd7/92-ile-de-France/1826/a6b98d4cadd93010VgnVCM100000860aa8c0RCRD.vhtml) mais rien côté Seine-Saint-Denis --ah zut, c'est peut-être plus une question sur la gouvernance du Grand-Paris, ou sur la communication très pauvre du CG de Seine-Saint-Denis...

3) Quid du projet de gérer les 2 branches de la ligne 13 de manière autonome ? Il en était question fut un temps. Ce fonctionnement est bien mis en oeuvre les WE à partir d'1h du matin --est-ce une forme de test à long terme pour implémentation future ?

4) Quid d'une ligne direct le long de la Sein entre Gennevilliers et la Defense -- navette fluviale, de bus (bon, il y a le 174, mais il passe lentement pas le coeur des villes)

Voili pour l'instant.
Merci pour votre (future) intervention !

Bruno

Écrit par : Bruno | 16 juin 2008

Bravo, je suis jaloux ;-) j'espère que je ferai partie des huit voyageurs pour la ligne A du RER, mais je ne suis pas sûr d'être sélectionné, vu mes commentaires sur le président de la Région... En tout cas bravo, c'est mérité !
Et puis ce qui est sympa, c'est qu'aujourd'hui nous trustons la une des lecteurs ;-)
Bises,
jpc

Écrit par : jpc/parisbanlieue | 16 juin 2008

moi je veux connaitre les mesures à court terme, car pour le moment je me fiche de savoir que dans 10 ans la ligne 14 arrivera jusqu'à clichy, c'est aujourd'hui que je galère moi

Écrit par : Mary | 16 juin 2008

Bonjour,

il y a effectivement deux solutions pour alléger la ligne 13 : le prolongement de la 14 et l'arc express ou metrophérique ... sauf que je ne suis pas d'accord pour faire un choix.

paris et sa région sont très en retard sur le développement des infrastructures de transports en commun nous le savons. Exécuter une des solutions et pas l'autre reviendrait à combler un tout petit peu ce retard mais nous conduirait à une situation très difficile à moyen terme car si la région continue de se développer, cela ne suffira pas. Il faut penser aux transports en même temps (et pas 10 ans après merci nos politiques) qu'on augmente le nombre de logements et d'emplois ...

il faut voir à long terme ! Et encore je n'ai pas parler des problèmes de pollution que posent la carence en transports en commun : quel niveau d'équipements nous faudrait-il pour que les gens puissent prendre les transports au lieu de leur voiture polluante ? Je pense que la réponse est au très grand minimum les deux solutions : prolongement ligne 14 et Arc Express. Ca s'appelle du développement durable.

Écrit par : mousset | 17 juin 2008

Quid du prolongement de la ligne 4 qui désengorgerait la ligne 13 ?
Projet annoncé par le STIF, puis rétractation ?
Pourquoi ?

Écrit par : herbeau | 17 juin 2008

ATTENTION vous vous trompez Valérie : le prolongement de la ligne 14 ne se ferait pas à Porte de Saint Ouen mais à Mairie de Saint Ouen.

Écrit par : Edouard | 17 juin 2008

Sorry je n'ai pas le temps de tout lire.... mais quelques points urgents concernants les tarnsports selon moi aujiourd'hui :
1/ ligne de bus sur les quais ou bateaubus, le bus étant quand même le plus facile à faire....
ex : Combien d'audoniens travaillent à la defense et doivent rentrer ds Paris pour y aller en transport ? Personnelement les détours je trouve ça insupportable...
Aller se balader au bois de boulogne en bateaubus.... parait être de l'ordre du rêve alors que c'est quand même pas compliqué.... peut-être que tout Neuilly a peur de voir débouler tout le 93 dans son beau bois....
Et ça soulagerai aussi la ligne 13 par la même occase !

2 / Pistes cyclables URGENT à St-Ouen !!!!!! rue du dr Bauer, Gabriel Peri, av Michelet....

3/ les petites rues (ex : Landy) limitées à 30km heure

3/ prolongement de la ligne 14, aller à gare de lyon ou aux halles en 30mn depuis le vieux St-Ouen ce sera vraiment canon ! Et pas seulement pour nous audoniens mais aussi pour nos visiteurs ! Nos clients ! Amis ! Famille ! Nous serions plus aussi 'isolés' qu'aujourd'hui !

Et voilou!
Bon courage Valérie et BRAVO à toi pour tout ce que tu fais ! On a vraiment de la chance de t'avoir à Saint-Ouen !
Lisa

Écrit par : Lisa Renberg | 17 juin 2008

Merci de nous faire partager ce remarquable dossier sur la ligne 13!

Écrit par : Valérie Hoppenot | 17 juin 2008

Valérie,
Face à notre président Huchon, Je compte sur toi pour défendre notre condition si pénible – et le mot reste faible - de voyageurs de la ligne 13. C'est intolérable.

Écrit par : Emmanuel | 17 juin 2008

Voici deux questions :

- Est-il possible de mettre en œuvre des solutions quand les deux gros camps politiques en présence (la gauche et la droite en résumé) font passer leurs intérêts partisans avant l'intérêt général ? en sous-entendu : nos politiciens se considèrent-ils comme nos patrons ou comme nos employés ?

- Faut-il encourager les gens à habiter plus près de leur travail, de façon à réduire le besoin en capacité des transports (si tout le monde passe d'un besoin de 20 stations à 5 stations, c'est très intéressant ... surtout si on évite des traversées intégrales) ? Et si oui, comment ? en sous entendu : Veut-on traiter les causes ou les effets ?

Écrit par : Matthieu | 17 juin 2008

une question au président huchon , la personne qui perçois le RMI a droit a la carte orange gratuite . par contre la personne qui perçois l'ass a l'assédic qui correspond a la meme somme que le RMI CETTE PERSONNE A AUCUN DROIT A LA CARTE ORANGE GRATUITE je comprend pas pourquoi ?

Écrit par : jacqueline | 18 juin 2008

CE N'EST PAS COMPLIQUE :


PLUS DE TRAINS EN DIRECTION DE LA DEFENSE A LA GARE D'ASNIERES SUR SEINE. Et surtout plus de régularitée.


J'ai déjà écrit un mail au STIF, pas eu de réponse.

Trouvez-vous normal que les trains fassent "Paris - clichy - bécon -" sans s'arréter a Asnières sachant que le trafic des trains est 2 fois supérieure a celle de bécon, et 4 fois supérieur a celle des gare SNCF de Saint-Cloud et LA DEFENSE ??


Pour mon travail, il m'arrive d'emprunter la ligne 13 alors que je pourrais largement me contenter des lignes SNCFs. Mais entre les grèves et les retards, je suis parfois obligé de prendre la ligne 13...


Vous vouliez une solution concrète et immédiate ? Et bien vous l'avez !!!!

Écrit par : adam0509 | 18 juin 2008

@ TOUS
merci de votre réactivité, de vos commentaires, de vos mails.

La plupart de vos questions ont été posées lors de la table ronde de ce mercredi matin, à laquelle était présent des usagers du RER ou des trains de grande couronne, nous étions 5 en tout.

Le problème, c'est plutôt les réponses ou la tonalité des réponses formulées par Jean-Paul Huchon, pour ça il faudra attendre demain matin jeudi.

Pour l'instant tout est en effet "sous embargo", ce qui me laisse le temps de finaliser ma chronique / compte-rendu pour la publier demain matin.

Écrit par : ChroniquesMaBanlieue | 18 juin 2008

Avez-vous posé la question sur le prolongement de la ligne 4?
JPH,l'a-t-il zappée?Le Parisien,l'a-t-il censurée?ou avez-vous oublié de la poser ou en avez-vous été empêchée?
Amicalement votre et je suis curieux de connaître les raisons de cet ostracisme!

Écrit par : Fainzang Michel | 19 juin 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu