Avertir le modérateur

02 mars 2009

Elles veulent changer le monde

WForum_DocuArte.jpegC’est le titre du documentaire diffusé mardi 3 mars à 21h35, dans le cadre d’un dossier Arte Thema « les femmes sont-elles des hommes politiques comme les autres ? », à l’occasion de la Journée internationale des femmes, 40 minutes de film à voir absolument (et à revoir sur le web arte).
Le réalisateur Daniel Leconte s’est essayé à lever le voile sur la question du pouvoir au féminin (ou au masculin) et pose l’interrogation de la différenciation légitime ou pas.

Au fil du Thema, on découvre les motivations d’Aude Zieseniss de Thuin, présidente et fondatrice du Women’s Forum for the economy and society, mais surtout les raisons des luttes de ces femmes venues d’horizons et de cultures extrêmement diverses.

Elles s’appellent Margot Wallström, vice présidente de la commission européenne ; Fadela Amara, secrétaire d’État chargée de la politique de la Ville dans le gouvernement Fillon ; Salomé Zourabichvili, ex-ministre des Affaires étrangères de Géorgie ; Atilia Molokomme, numéro trois du gouvernement du Botswana... Ces femmes et des dizaines d’autres, de tous âges, de tous horizons, se sont réunies pour le Women’s Forum for the economy and society, un forum annuel organisé depuis 5 ans à Deauville, par la chef d’entreprise française Aude Zieseniss de Thuin.


En suivant les débats, en brossant des portraits des participantes, le documentaire aborde des questions clés : les femmes ont-elles un autre rapport au pouvoir ? Faut-il en passer par des quotas ? Une certitude : pour ces femmes venues de tous les continents, il s’agit de « faire bouger le monde qui vient ».

Jeudi dernier, sur l’invitation d’Aude de Thuin-, qui depuis notre incroyable rencontre à l’Université d’été du MEDEF, où j’étais conviée en tant que « blogueuse citoyenne » et femme politique engagée,- m’honore de sa confiance et m’a intégré dans son cercle proche de réflexion, j’ai pu assister en avant première à la projection de ce documentaire réalisé par Doc en stock et tourné lors de la dernière édition du Women’s Forum for the economy and society.

Image 11.pngAussi rythmé qu’un reportage de M6 Capital, les clichés (cf. chronique ici) en moins et la vraie info en plus « Elles veulent changer le monde » donne une image assez fidèle de ce rassemblement unique de femmes de pouvoir et de savoir. Ben oui, contre toute attente et autres préjugés, ce docu est la preuve que l'on peut (parfois donc..) regarder Arte avec plaisir, et sans s'ennuyer... ;-)

1 200 femmes de 88 pays, mobilisées pendant 3 jours de conférences, débats et ateliers, non pas pour fomenter un attentat mondial anti-hommes, par soif unilatérale de féminisme revanchard, mais pour unir et croiser leurs réseaux, leurs neurones et autres forces vives dans le seul objectif de voir naître une société battie sur l’équité et la complémentarité des rapports hommes-femmes... Un monde donc forcément meilleur.
N’est-ce pas là un savoureux et détonnant mélange, une recette étoilée, l'une de celle dont notre monde a le plus besoin en ce moment ? ;-)

Le discours sur la cause des femmes a changé et le Women’s Forum entend le faire savoir et le faire agir, en toute indépendance et autonomie économique comme financière, comme aime à le rappeler Aude de Thuin dans le reportage.

Perso j’ai envie d’y croire, et ce même si dans de trop nombreues entreprises privées et/ou publiques, les femmes continuent souvent à se sentir comme « des immigrés de deuxième génération ». Dans ce contexte, l’énergie, les réseaux et surtout l’élan avec lesquels on ressort de ces 3 jours passés à Deauville, sont donc essentiel.
Pour moi qui n’ai pas encore réussi à coucher sur le papier mes 3 jours passés au Women’s Forum (en dehors de chroniques ici et ), ce documentaire tombe à pic et laisse une trace inespèrée.

C’est donc avec beaucoup d’émotions, partagées avec Chouchou assis à côté de moi dans la salle du Forum des Images jeudi dernier, que dès les premières minutes du documentaire, je me suis tout de suite replongée dans ces 3 jours incroyables, qui resteront l’un des grands moments de ma vie de femme.

Bien sûr, je regrette que le documentaire ne montre pas toutes les autres femmes, beaucoup moins connues, venues avant tout entendre des intervenants prestigieux et se nourrir d’idées et d’énergie pour mieux se débattre dans ce monde (pour l’instant) dominé et conçu plutôt par les hommes.
A la sortie, Aude (de Thuin) qui découvrait pour la première fois le documentaire monté, m’a avouée le trouver encore trop "cliché" dans le sens féministe, un positionnement qui n’est pas celui de ambitions qu’elle souhaite pour "son" Forum.

Et vous, vous en avez pensé quoi du documentaire ?
Plus largement, la cause des femmes dans le monde, ça vous inspire quoi ?


Je vous laisse méditer.

@ à suivre donc…
© rédactionnel ZoralaRousse 93 pour chroniquesmabanlieue.com

Commentaires

très bon article, bravo!!

Écrit par : ions | 03 mars 2009

ton article me donne envie.... seul hic, je suis déjà à une conférence ce soir (sur un thème très parents: la prévention des jeux dangereux) et pas de magnéto-serge à la maison. zut de flute je vais rater çà !
(c'est bref comme commentaire hein bouhouhou)

la cause des femmes dans le monde çà me parle forcément... entre celles qui ont à peine le droit de vivre, et nous qui pour avoir déjà remporté de grandes victoires, devons être conscientes que rien n'est jamais totalement acquis (pour preuve, remise en cause du financement du Planning Familial ou du congé parental ) ... y a du boulot !

Écrit par : minimoi | 03 mars 2009

Bonjour,
si comme moi vous n'êtiez pas dispo mardi soir pour voir le doc des "Filles de Deauville" pas de panique ! Sur votre ordi préféré, allez sur arte.tv, puis "arte+7", puis "mardi 3" et sélectionnez le doc que vous pouvez re-voir tranquillement. Tous les programmes sont ainsi dispo pendant 7 jours après la diffusion, totalement gratuitement !

Donc, hier soir, j'ai vu. Impossible ici en quelques lignes de contribuer pleinement au débat. Mais il y a tout de même un passage qui m'a paru très intéressant et qui me semble très bien illustrer le fond du sujet et rejoint ce blog indispensable. C'est une séquence qui ne dure que quelques instants, à la 29° minutes du doc (le minutage c'est l'autre avantage de la visualisation sur le net). Donc, à la 29° minute, Fadela Amara a un court échange avec un des rares hommes présents, sur le thème "les hommes ont pleinement besoin que les femmes disposent de plus de pouvoirs", ce à quoi la ministre répond "les femmes ont besoin des hommes".
Bon, déjà sur le plan humain, je trouve cette conviction partagée rassurante (ça c'est pour mon côté "testostérone", cf le début du doc). Plus sérieusement, ça signifie que les femmes ne souhaitent pas exclurent ceux qui les ont excluent (posture fondamentalement constructive, non ?).
Bon, aussi dans cette 29° minute du doc, lors de cet échange court et constructif, un personnage a forcément attiré mon regard bien que secondaire à l'écran. Mais qui c'est ? Je vous laisse deviner. Un seul indice : c'est quelqu'un qui, parfois, bondit devant les entrées du métro.
91540 fois bravo pour cette implication puissance 93400.

Écrit par : damien | 05 mars 2009

Re-bonjour,
Juste au-dessus, ce comment était disons "pratique" et "ludique". Au moment où j'ai cliqué sur "envoyer", un moment particulier du doc m'est revenu, qui à mon avis illustre la place de la femme dans le monde.
Des actrices ont interprété des récits directement inspirés du parcours de certaines femmes. Un des récits faisait allusion à des atrocités commises sur les femmes. Chacun comprend de quoi il s'agit. Il y a là, pour moi, une manifestation nauséabonde de ce que les hommes font parfois subir aux femmes.
Bien entendu, là c'est l'extrême. Mais, idélogie mise à part, souvenons-nous des insultes prononcées contre Simone VEIL par des élus de la République lors des débats sur l'IVG. Souvenons-nous, idélogie mise à part, des petites phrases à l'intention de Ségo par ses amis socialistes pendant la campagne présidentielle.
La place de la femme dans le monde, ce serait pas en premier lieu le sujet d'un examen de conscience des hommes ?

Écrit par : Damien | 05 mars 2009

@Damien
Sacré Damien, qui a reconnu ma tunique fushia derrière Fadela Amara...
"Les filles de Deauville", en voilà un chouette titre de chronique, bien dommage que je n'y ai pas pensé.
Ah, la pièce "Seven", pour 7 histoires de femmes, un très très grand moment de "femme à Deauville".
Merci pour ce beau et sympathique commentaire.
J'ai intérêt à être à la hauteur et ratrapper mon retard chronique de chroniques.

@ Minimoi
Grâceà Damien, tu sais ce qu'il te reste à faire, aller sur le site web Arte.

Écrit par : ChroniquesMaBanlieue | 05 mars 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu