Avertir le modérateur

19 octobre 2010

Lettre ouverte aux «P’tites Racailles» des cités qui font peur à la France !

En réaction aux récents débordements lors des manifestations contre la réforme des retraites, Zohra Bitan femme, maman et militante engagée, conseillère municipale d'opposition à Thiais en région parisienne (94) a publié une lettre ouverte.

Je tiens à préciser, que bien que je ne sois encartée dans aucun parti politique, je soutiens Zohra dans sa démarche. C'est pourquoi je souhaite vous la faire partager ici. Si j'avais une seule "touche personnelle" à apporter, ce serait que malheureusement ce type de comportement n'affectent pas seulements les militants de certains partis politiques, mais bien une grande partie d'habitants, victimes au quotidien d'une minorité malheureusement trop visible face à la majorité silencieuse.

EXTRAIT : (...) Si tu profites de la mobilisation pour régler tes comptes, tu prends le risque de faire encore une fois reculer tout le travail de nombreux citoyens, militants, femmes et hommes politiques pour que la situation dans les banlieues prenne une tournure plus digne dans notre société. (...)

 


« Tu te diras sûrement qu’une virée sur le bitume pour manifester contre la réforme des retraites est une aubaine toi, "P’tite Racaille" de la cité. C’est enfin là que tu vas pouvoir mettre un bon souk teinté de casse, d’agressions, la capuche sur la tête et le visage emmitouflé dans une écharpe bien large.

De l’avis général, tu ne peux te comporter que de la sorte car tu n’as "pas de cerveau, pas de savoirs, pas de connaissances, pas de conscience politique et encore moins de désir d’avenir ou de solidarité pour tes aînés et tes compatriotes". Ce qui t’intéresse, c’est le bordel et rien d’autre. C’est évident ! C’est ce que disent de toi tous les citoyens qui t’observent derrière leur TV ou qui manifestent dans la rue. Tu fais peur ! Ca te fait plaisir ?
Tu as raison, c’est exactement ce qu’attendent de toi les guetteurs de l’extrême droite soutenus par un bataillon de militants UMP qui se frottent les mains en cachette. Ils vont pouvoir affirmer sans mentir qu’ils ne vivent pas dans un sentiment d’insécurité mais dans une terreur réelle.

Si ton entrée dans le mouvement de protestation est motivée par un désir de partager avec d’autres ta crainte de l’avenir que promet la réforme des retraites, si tu veux manifester ta souffrance actuelle et celle des jeunes de banlieue relégués au second plan de la citoyenneté, alors, oui, tu as toute la légitimité et un intérêt à être dans la rue. Il y a des combats qui doivent rassembler toute la jeunesse qui est unie par deux points communs : son âge et l’avenir qu’elle incarne.

Toi qui te caches derrière ta cagoule, bas les masques et fais entendre ta voix. En France, dans ce pays qui est le Notre, elle vaut la mienne et celle de tout un chacun. Alors s’il te plait, ne tue pas, par des écarts contre productifs, le combat de tes parents, grands parents et toute une génération, de ma génération qui mouille la chemise et monte au front régulièrement pour gagner la République du respect partout et pour tous !

Et nous sommes encore là, présents, en hommage à nos parents, pour nos enfants, pour que la France, notre pays, accepte, assume, s’honore de ces nouveaux visages qui font la France et se regroupent sous un même drapeau, la même Nation avec dans la poche aussi, la même pièce d’identité. Ce n'est pas acceptable de te voir l’artisan de ta propre exclusion même si en face, je sais trop combien il faut être fort, puissant dans la sagesse pour essuyer humiliations et autres injustices vécues quotidiennement.

Saisis-toi des mots, de la plume et d’organisations intelligentes pour exiger que reculent les inégalités, les injustices, la ségrégation territoriale, le mal logement, le chômage et la discrimination. Pour se remplir les poches, il faut d’abord se remplir la tête ; ce n’est pas toujours vrai, je te l’accorde mais Savoir permet d’échanger, d’argumenter, de proposer, de négocier et aussi de se faire respecter. Savoir t’aidera à transmettre, à produire des idées, dire des opinions et faire partager ce que tu as envie de partager.
Si tu profites de la mobilisation pour régler tes comptes, tu prends le risque de faire encore une fois reculer tout le travail de nombreux citoyens, militants, femmes et hommes politiques pour que la situation dans les banlieues prenne une tournure plus digne dans notre société.

Parce que oui, il existe dans la classe politique, dans les institutions, dans les associations, dans les médias des femmes et des hommes qui te respectent, qui te reconnaissent la qualité de citoyen à part entière et qui se battent pour que là où ils sont, leur voix, leur protestation profitent à de meilleures conditions de vie pour toi. Je n’ai pas envie que l’on m’apporte chaque fois les preuves de tes actes en m’expliquant que tu n’es qu’une racaille, un barbare qu’il faut renvoyer dans le pays d’origine des parents ou encore enfermer dans des prisons. Je crois en toi car quand je te parle en face à face ou avec tes copains, tu sais écouter, tu sais entendre et ton visage montre à chaque fois le décalage entre ton désir d’avenir et ton l’impuissance d’y parvenir seul.

Le système Français, c’est aussi Toi, Nous, Les Citoyens, Moi et tous ceux qui vivent dans ce pays. Il ne peut pas évoluer, progresser, s’améliorer si nous n’utilisons pas ensemble, collectivement les mêmes méthodes : la démocratie, la liberté d’expression, le respect des règles etc.…

Alors, en ces temps où tous les Français s’interrogent sur leur avenir, rejettent des réformes injustes, subissent le chômage, il n’y a aucune raison pour que toi, jeunes Français des cités, un peu démunis des clés que d’autres possèdent en grand nombre, tu ne sois pas de ces marches fréquentes qui rythment notre vie. Tu y as toute ta place.

Mais maintenant regarde les répercussions que peut avoir un comportement comme le tien : des policiers, chargés de la protection des habitants, qui se retrouvent mêlés à des bavures impardonnables dans un Etat de Droit, qui battent des journalistes et tirent sur des lycéens !c-16-2234079-1285265009.JPG
La violence entraine la violence. Peut être est-ce là ton ambition ? Mais je te le dis, nous serions plus forts tous ensemble, unis dans une même ambition de faire bouger les lignes, de remettre les cités dans la voie du progrès et de la culture ».

Je compte sur toi ! - Signée Zohra Bitan

Commentaires

Complètement d'accord avec Zohra Bitan,
cécile

Écrit par : cecile | 19 octobre 2010

C'est une très belle lettre,très juste...son seul défaut est que les destinataires ne la liront probablement jamais.Et si par bonheur ils la lisaient,la comprendraient ils ?Pour avoir patiemment,calmement depuis l'arrivée des jeunes dans ce conflit, canalisé ,valorisé leur parole,aidé à organiser, force est de constater que si l'immense majorité d'entre eux comprends l'intérêt de manifester joyeusement plutôt que violemment,la petite minorité qui vient pour casser se fiche éperdument de toute argumentation et même s'en prend aux autres lycéens.Les parents devraient être plus présents ,les parents d'élèves aussi...Le gouvernement appelle cela "manipulation".Faites attention,vous risquez d'être qualifiée de manipulatrice !!

Écrit par : Alain hepp | 19 octobre 2010

comme toi, comme les autres commentateurs, comment ne pas trouver juste et particulièrement bien sentie cette lettre ouverte. J'espère qu'elle trouvera l'écho qu'elle mérite... même si , ici on a bien payé pour savoir que ce n'est pas gagné (puisqu'on a encore parlé de ma ville ... côté casse , malheureusement)

Écrit par : minimoi | 23 octobre 2010

Juste continuer à écrire ce genre de poste. Je serai votre lecteur fidèle. Merci

Écrit par : violette | 09 mars 2011

A l'instar d'Alain hepp je trouve que cette belle lettre ne trouvera malheureusement jamais sa cible.

Au vu de l'incapacité totale alliée à leur manque de volonté absolue de résoudre quoique ce soit aux problèmes de violences et des banlieues, je pense maintenant que la seule solution sera une ligne dure.
Je prône personnellement des peines minimum de 20 ans de travaux forcé pour tout agression physique de type crapuleuse avec la déportation des parents pour les mineurs. Après tout, s'ils font des gosses et s'en foutent complétement de leur éducation il est normal qu'à un moment donné, ils payent.

Petit à petit, une vague de politiques d'Extrême Droite prennent le pouvoir en Europe, ce n'est pas un hasard. Si les politques agissaient commes des hommes et des femmes responsables et non pas comme des égoïstes ne pensant qu'à leur propre petite personne et de la façon dont ils vont passer à la TV, ils prendraient leur courage à deux mains et feraient ce qu'il convient de faire.

Au lieu de cela, ils font du clientellisme honteux, lèchent des culs, distribuent de l'argent, achètent des votes.

Si un jour un Hitler parvient au pouvoir en Françe, on ne pourra blâmer que ces sales sous-merdes de Socialos et d'UMP qui parlent mais ne font rien et sont l'image même de la lâcheté et de l'innaction.

Écrit par : Kakatal | 01 avril 2011

Bonjour Valérie,

Je pense que le commentaire de KAKATAL du 1er avril n'a pas sa place sur la blogosphère en général, et sur ton blog en particulier.

Merci à toi d'y remédier.

Dadidadou

Écrit par : dadidadou | 01 avril 2011

@Kakatal : la radicalité extrême de vos propos, est sans doute à la hauteur de votre énervement ;-)
Certes l'insécurité augmente à Saint-Ouen (cf. les chiffres), en particulier celle liée aux trafics de drogue. L'école de la République ne remplit plus sa mission, et est parfois même un déscenseur social. Mais, je ne crois pas que les mesures que vous prônez soit la solution.
Il y a d'autres voies de résolution des problèmes, quelques modestes pistes :
- une politique de prévention pertinente, à la hauteur des enjeux ;
- conjuguée avec un service public de sécurité digne de ce nom (manque 400 policiers en Seine-Saint-Denis),
- de véritables moyens pour exécuter la justice (cf. le scandale des sous-effectif au tribunal de Bobigny, 2e juridiction de France)
- des éducateurs de rue, un conseil municipal des enfants et des lycéens
- ...

Malheureusement, le clientélisme électoral (ce que vous appelez "acheter les votes") est le lot de la plupart des villes, à gauche comme à droite, et souvent au détriment de l'intérêt général. A nous citoyens, par le vote, par des engagements, de redonner sa force et sa valeur à l'éthique.

@Dadidadou
Merci de votre commentaire.

Écrit par : Chroniquesmabanlieue | 01 avril 2011

Effectivement ce ne sont pas les moyens théoriques qui manquent mais les moyens financiers et la volonté de s'intéresser à autre chose qu'au prochain poste électoral que l'on va briguer.

Je ne prône pas un monde radicale et ultra dur mais j'ai bien peur que nous nous en approchions doucement. Un jour un évènement, une agression de trop, fera que tous les bons à rien et les profiteurs qui "vachissent" dans nos mairie et à l'Assemblée finiront au bout d'une corde et le reste du monde avec.

En tout cas je n'irais pas les pleurer.

Écrit par : Kakatal | 05 avril 2011

La "racaille" je la connais bien , je suis prof à Porcheville, si tu es intéressée écris moi, j aimerai travailler en "amont" pour leur éviter ce genre de drame

Écrit par : blanchard | 06 août 2013

Merci très beaucoup pour cet extrait de littérature. Continuez.


réparation iphone lé réparation iphone Qui réparation iphone nous vous l' Image d' Tre tactez-nous proposons promotionnement du boutons. En stock. Paquet de remplacement remboursé. P> Tri:--Le moins composants. Il en va de la nappe et les boutons de volume puissance tarte Re. Voir ce produit? En stock Consultez ce domaine qui feront de votre matériel et de détachées.

réparation iphone

Position Colis iPhone réparation iphone 4S

. IPhone 3GS. IPhone 4. Remplacement du Bouton Home iPhone 4S. IPhone 4. Service à la clientèle. accessoires

Écrit par : réparation iphone 5 | 25 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu