Avertir le modérateur

24 novembre 2007

Non au cumul des mandats : engageons-nous, engagez-vous !

ba9740b6f2cdee3e8730b6ae61eea20a.jpg Moi, Zora, je m'engage devant vous et je signe la pétition.
Et vous ? Merci à Luc Mandret et Laurent Guédon pour cette initiative transpartisane et vitale pour notre démocratie.

La trajectoire d’un élu politique en France répond à deux lois simples : on se présente à une fonction pour préparer sa candidature à la fonction suivante ; lorsqu’on est élu à la fonction supérieure, on conserve la fonction antérieure de manière à éviter qu’un «intrigant » ne vienne reproduire à vos dépens le parcours que vous venez de réussir. D’où l’obsession de cumuler les mandats.
Valéry Giscard d'Estaing

 
Signez la pétition pour :

Lire la suite

22 novembre 2007

Votre maire : mère, marâtre… ou père Noël ?

En ce moment, comme vous ne le savez peut-être pas, vu que votre premier souci est comment aller travailler avec si peu de transports en commun, assurer la garde des enfants sans cantine, sans goûter et sans nounou qui n’a pas d’abonnement Vélib’ ou le permis de conduire, en ce moment donc, c’est la fête des maires.

0a2ef36e9c23013c91695b9ba50182ca.jpg Plus de 13 000 maires (36 000 adhérents Association des maires de France) sont rassemblés du 19 au 22 novembre pour le séminaire annuel des city-managers.

Lire la suite

18 novembre 2007

De la propriété... de soi...

Je sais, je suis affreusement en retard dans mes articles, et pourtant ce n'est pas par manque d'idées et de quantités de pages griffonnées sur mes carnets :
à l'école ZEP de la Rép - Zora en tongs à Roissy - Derrière le périf', les belles rencontres - Zora click & mortar - Géomarketing de banlieue - Dans camping-Car, y a camping... - Guy moquet au Fouquets - Municipales, l'envers du décor - Femmes du monde...

Bon j'arrête de vous éclabousser avec ma life, je dois assumer : stop au blabla, suis en retard dans mes chroniques d'humeurs de ménagère, manager, citoyenne du 9cube.
Papivore, blogovore, communicovore, familivore, tafovore, bref... j'ai mal géré mon temps.

Promis je vais me rattraper.

Suis propriétaire de ma vie, y a plus ka... Tout comme vous, tout comme l'écrit Daniel Tourre sur son blog :

"Vous êtes l’unique propriétaire de votre vie. Personne n’a le droit de vous tuer, même si vous êtes très pénible. Personne ne peut vous interdire de vous tuer doucement (alcool, joint, charcuterie) ou rapidement (suicide, euthanasie, scooter) même si vous êtes très sympathique.
Le corollaire de ce droit pour un gentilhomme est le devoir de respecter la vie et la sécurité des autres personnes."

Donc, pour me faire pardonner, je vous invite à... COGITER. Vous pensez, donc vous êtes ? Non ?!?

Allez, goûter-moi ce proverbe africain, vous m'en direz des nouvelles...

Tous les matins en Afrique, une gazelle se réveille.
Elle sait qu'elle doit courir plus vite que le plus rapide des lions, sans quoi elle sera dévorée.
Tous les matins, un lion se réveille.
Il sait qu'il doit rattraper la moins rapide des gazelles, sans quoi il mourra de faim.
Peu importe que vous soyez un lion ou une gazelle.
Quand le soleil se lève, il est temps de courir.


@suivre la suite j'espère dès demain soir... 


© rédactionnel ZoraLaRousse93

12 novembre 2007

De la bienveillance… Marre du chacun pour soi ?

medium_Bonheur_courant.jpgDemain, mardi 13 novembre, c’est la Saint Brice. Attention, ce n’est pas la Saint Brice de Nice, pas question de « casser », vu que c’est LA journée mondiale de la bienveillance.

Initiée par le Worldkindness movement, cette journée encourage les gestes gratuits du quotidien, comme laisser sa place dans les transports en commun, sourire… Bref être tourné vers les autres.


Caustique bienveillance

Nulle doute qu’à partir de 20 heures demain et mercredi, nous aurons tous envie d’être bienveillants… à l’égard des grévistes et de nos voisins collés-serrés de trains, bus, tram et autres métros.

Qui de papa ou maman se sacrifiera pour rester à la maison surveiller la progéniture ?
Sans doute maman, puisqu’en moyenne elle gagne déjà 15% de moins que son conjoint en Europe (13% pour les moins de 30 ans, 30% pour les 50-59 ans).
Et oui, la journée de la bienveillance hommes-femmes, euh non pardon la Conférence sur l’égalité professionnelle homme-femme s’est tenue aujourd’hui 12 novembre en France.


Bienveillance webosphérique (en français : faire la pub de sites web)

Wikipedia
La bienveillance est la disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. Le terme est calqué sur le latin bene volens qui par la suite, a aussi donné le doublet lexical bénévolence.

L’Internaute
Nom féminin. Sens : disposition favorable envers quelqu'un.
Synonymes : affabilité, aide, altruisme, amabilité, amitié, bénignité, bienfaisance, bonhomie, bonté, charité, compréhension, condescendance, cordialité, douceur, faveur, gentillesse, grâce, humanité, indulgence, magnanimité, mansuétude, prévenance, sympathie.

Noter au passage que bienveillance est un nom féminin…


Philosophique bienveillance


D’après Confucius (célèbre penseur chinois), la qualité fondamentale d'un chef est la bienveillance.
Confucius aurait dit : « Que le prince cultive les vertus et le peuple viendra à lui en masse, avec le peuple viendront les terres, avec les terres la richesse. Cette richesse sera le bénéfice de la rectitude du prince. Vertu est racine, richesse est moisson ».

Attention : je n’ai pas dit que c’était la journée, j’aime mon chef.

medium_Bonheur_Plusbellavie.2.jpg Voilà ce post bienveillant, histoire de vous rappeler ce que dit Mathieu Ricard : « la transformation collective passe fondamentalement par la transformation personnelle ».

2 manières d’appréhender les choses : sous l’angle du problème ou sous l’angle de la solution.
Qu'attendons-nous pour nous faire du bien ? C'est prouvé : la gentillesse et la bienveillance, c'est bon pour la santé et bon pour la société.

Envie de vous lancer dans le happython ?

Des économistes hypers sérieux, ont même tenté de nous démontrer qu’il est possible d'appréhender les notions de croissance et de développements de sociétés par des ratios différents mesurant  ainsi « Le Bonheur Intérieur Brut » par opposition au Produit Intérieur Brut.

Bref, souvenez-vous, le 13 novembre : produisez de la bienveillance, dites non au chacun pour soi !


© rédactionnel ZoraLaRousse93


Webographie

Le Figaro.fr, 6 juil 07 : Les économistes mettent le bonheur en équation.

Libération.fr, 14 juil 07 : Les indices du bonheur.

l'entraînement de l'esprit et l'apprentissage de la bienveillance, de Chögyam Trungpa
« En se levant le matin, ou même dès le réveil, pour bien démarrer la journée on se promet de travailler sur les deux aspects du bodhichitta et de cultiver la douceur envers soi-même et les autres. On jure de ne plus rejeter la faute sur le monde ou sur les autres et de prendre la douleur de tous les êtres sur soi, et on fait la même chose quand on se couche. »

Challenges.fr, 12 nov 07 : Ouverture de la conférence sur l'égalité professionnelle hommes-femmes.

08 novembre 2007

Que fait la police en banlieue ? Et les autres ?

C’est grosso merdo la question que j’avais posée au Commissaire de police de Saint-Ouen, ce fameux vendredi soir où nous nous avons récupéré la voiture vandalisée de nos potes du sept-huit (voir article Les Puces, émotions durables ?) et perdu 2 heures rue Dieumegard (non, ce n’est pas une blague, c’est vraiment là).
Perdu, puis gagné puisque ça m’a permis de faire connaissance avec le nouveau chef, dans les lieux depuis 4 mois, en me disant que peut-être lui parviendrait à résoudre les problèmes de sécurité de l’école, problèmes insolubles depuis 7 ans et 3 commissaires. Le commissaire avait donné sa carte et promis un rdv rapide dès mon appel.

Objectif pas vraiment causer des Puces, donc mais de la sécurité aux abords de l’école ZEP de Fifi Brindacier (because suis présidente des parents), des quads, mini-motos et autres salons du deux roues permanents, vitesse excessive, bref un remix des réjouissances made in banlieue qui font régulièrement la joie des journalistes du 20h.

Lire la suite

25 octobre 2007

Guy Môquet, détrompez-vous ?

medium_GuyMok_ZoomExt.jpgGuy Môquet, comme je vous le disais dans mon post de dimanche soir, ça a toujours été d’abord pour moi un quartier, le mauvais 17e comme disent parfois les agents immobiliers, de l’autre côté de l’avenue de Clichy.
Guy Môquet, la station de métro juste après La Fourche, un nom diabolique pour signifier que vous avez pris un métro bleu, pour aller là-bas de l’autre côté dans l’autre monde, direction Saint-Denis.

C’est ce que je pensais enfant quand j’entendais la voix rappeler la consigne et que je voyais les gens rester à quai pour reprendre un métro jaune.
Guy Môquet, aujourd’hui, c’est le nom de la station où je descends tous les mercredis chercher miss star Ac’ à son école catho sous contrat.

Lire la suite

17 octobre 2007

Cadre de vie Paris-île de France, donnez votre avis : demain se décide aujourd’hui !

medium_pubSDRIF_LeParisien.jpgDu 15 octobre au 8 décembre, les 11 millions de Franciliens (dont vous, qui lisez ces lignes, et êtes j’en suis sûre concernés par la vie de la « Cité ») pourront donner leur avis sur le schéma directeur de la Région Ile-de-France.

Lire la suite

10 octobre 2007

Dégueulasse, l’instrumentalisation médiatique ?

medium_302850.jpgBeaucoup de remous depuis quelques jours suite aux propos de Fadela Amara, secrétaire d’État à la ville.
Écart de langage ? Couacs de l’ouverture ? Et si ce n’était pas (un peu, beaucoup…) de la « dégueulasse » instrumentalisation médiatique ?
Peu de journaux, papier comme télé, ont retranscris les propos dans leur entièreté.

La plupart ont titré : « Fadela Amara juge l'amendement sur l'ADN "dégueulasse" » D’autres ont écrits : Pour Fadela Amara, « les tests ADN, "c'est dégueulasse »

La réalité des propos de Fadela Amara sur France Inter mardi 9 octobre matin, est différente :


Lire la suite

25 septembre 2007

Sitcom municipale

medium_Mairie_zoom.jpgLundi soir c’était la rentrée, pas n’importe laquelle, la rentrée du conseil municipal.
Je ne voulais pas rater ça, d’autant plus que la ZAC des Docks, 100 Ha de friche industrielle à reconvertir, était à l’ordre du jour.
Après une journée de comitologies aux Assurances Géniales, ne faut-il pas être un peu dérangé pour enchaîner avec le cérémonial municipal local ?

Mille pompons (insulte autorisée par Fantômette car politiquement correcte pour la Bibliothèque rose), je vous invite tous et toutes à vous rendre au moins une fois dans Votre maison du peuple pour y prendre la température.

Lire la suite

19 septembre 2007

93400 MERCIS

D’abord il y a eu le doute : traverser le périf ? Aller là-bas de l’autre côté, dans l’autre monde ?
Puis les joies de l’installation et de l’intégration en grande partie grâce aux mamans d’ici avec leurs racines d’ailleurs.
Ont rapidement suivi, les fous rire des missions impossibles. Genre : trouver un rôti de porc dansune boucherie Hallal, ramener un bol breton à Shaima et réussir sur Fifi Brindacier les même tresses que Fatoumata. Par Saint-Elsève de L’Oréal, aussi inattendu que le curé qui vous rappelle en fin de messe les horaires de bus pour la fête de l’Huma…

Témoin de ce jet lag improbable, de ces traversées de frontières invisibles, entre la vie de manager à Paname 8 et le quotidien de ménagère dans le 9cube : ma ligne 13 (clin d’œil à toi Pierre-Louis et ton magnifique roman), un voyage dans le transport.
Des pages et des pages griffonnées plus tard, les encouragements des proches plus loin, et toujours mon stylo colt qui brûle de tuer les clichés de ma télé. Banlieue, une marque que tout le monde connaît, mais que personne ne rêve de porter.

Quand Mon grand turc à plumes a dit, vas-y lance-toi blogue ! Je lui ai répondu, ça va pas, non !, ma life, mon œuvre… non merci…
Puis, sur les ondes, un déclic : la chanson de Renaud a fait écho à ma vie de bobo (pas dans un loft, j’y tiens… et puis je préfère Foenkinos à Cioran). Enfin, la talentueuse blogueuse Mimie m’a inspirée mes débuts sur Agoravox. Après, il y a eu Myspace et aujourd’hui 20minutes.fr

Au-delà de la tranche de vie, tantôt drôle, déjantée, parfois triste ou banale, l'objectif reste pur comme un conte de fée social, acéré comme un western urbain : livrer un autre regard sur la banlieue.
Aujourd’hui, raconter ces 4 ans qui ont bouleversé ma vie, c’est dire merci à toutes ces belles personnes que ma trajectoire sociale initiale n’aurait jamais mis sur ma route.
C’est grâce à elles que j’ai comblé mon Bac moins 4 en religions comparées, en urbanisme, en civisme. Je confondais communautarisme et humanisme, islamisme et terrorisme. L’étranger était parfois l’autre avant d’être un individu.
Non, je ne me suis pas brusquement transformée en Laura Ingalls qui coure dans les prairies du neuftrois. J’ai simplement découvert que la vie est au moins aussi belle de l’autre côté. Et je m’excuse d’avoir pu en douter.

Des Assurances Géniales, de Saint-Ouen, de myspace, d’Agoravox, d’ailleurs… et même du Québec, tous et toutes vous m’avez poussée. Vous écrivez rigoler à mes bêtises, être émus quelquefois, en désaccord aussi parfois.

medium_Cap_écran_20minutes_2.3.jpgmedium_Cap_écran_20minutes_3.2.jpgmedium_Cap_écran_20minutes_1.2.jpg 

Reconnaissance ? Phénomène de mode ? Coup marketing ? depuis 1 semaine, Chroniques ma banlieue est maintenant un Very Important blog : il a droit à son logo en homepage de 20minutes.fr.

Alors, je voudrais simplement vous dire du fond de mon cœur 93400 MERCIS.
Sans vous rien de tout cela n’aurait été possible.
Aux septiques, je veux répéter encore et encore, qu’il y a plus que 93400 raisons de toujours chercher à décoller ensemble les étiquettes.


PS : vous avez vu, mes chevilles sur la photo, elles n’ont pas gonflé ;-)))


© rédactionnel ZoraLaRousse93


16 septembre 2007

Ma journée du patrimoine

Par principe, je suis plutôt contre les fêtes imposées.
Genre on doit forcément s’éclater au nouvel an, faire un cadeau à sa moitié pour la Saint-Valentin, offrir un sex toy à la fête des pères et faire le cultureux pour les Journées du Patrimoine. Non pas par esprit rebel, mais parce qu'à mon humble avis, c’est toute l’année, poussée par de sincères envies qu’il faut s’intéresser à toutes ces choses essentielles.

medium_couvbrichpatrimoine.jpgSamedi matin, la mairie de Saint-Ouen en avait décidé autrement : elle m’a invitée à venir inaugurer un parcours patrimonial.
D’abord, je me suis dit, ben flûte alors, qu’est-ce qu’il leur prend ? Après avoir sacrifié tant de bâtiments à caractères patrimoniaux sur l’autel du progrès social et de l’extermination de tous les signes extérieurs de bourgeoisie (oui parfois, le beau peut-être bourgeois, mais là je m’écarte de notre sujet).
Certes, les élus communistes ont effectué ces sacrifices urbanistiques pour donner des toits aux mal-logés, avec la complicité de la droite qui a généré ce Yalta territorial en créant la Seine-Saint-Denis en 1965, puis la frontière sociale et physique du périph’. Mais quand même, regardez mon album photos mêlant des avants-après, et vous vous sentirez comme Idéfix devant les bûcherons.


Lire la suite

03 septembre 2007

Cartouches gauloises


Non, Ce n’est pas un nouveau gang de filles de mon coin de 9cube…

Ce n’est pas non plus du product placement pour une marque célèbre de cigarette ;-))

quoique…

medium_Cartouches_gauloises.jpg

Le titre du film correspond à un souvenir d'enfance du réalisateur.
En Algérie, Medhi Charef vendait des journaux dans les bistrots : « Tous les soldats fumaient tellement ils étaient stressés. Ils avaient des cartouches entières gratuites... Gauloises aussi parce que c'est l'histoire de la France, les Gaulois comme on leur apprenait à l'école ».
 
20 ans après le Thé au harem d’Archimède, Medhi Charef se penche sur son enfance en Algérie.
Le dernier printemps de la Guerre d'Algérie. Le printemps d'avant l'été de l'Indépendance.

Oh, je vous sens stress : pas de leçon d’histoire, pas de bagarre sur le rôle de la colonisation…
C’est un film à voir. Un de ces film sensible qui bouleverse notre regard sur le monde.

Medhi Charef réussit l’exploit, ou plutôt les regards d’enfants inspirés de sa propre histoire familiale, nous livrent une tranche de vie façon guerre des boutons.
La cabane a été construite par des enfants juifs, musulmans, chrétien… sur un sol que les adultes se déchirent.
Cette cabane, c’est l’Algérie quand Nico dit a son ami Ali : « T'es content de nous voir partir, comme ça tu auras la cabane pour toi tout seul ».

La terre rouge s’étend à perte de vue, on aimerait qu’ils arrivent à l’apprivoiser ensemble.
Ali/Mehdi Charef, 11 ans, et son meilleur copain Nico regardent leurs mondes changer... et font semblant de croire que Nico ne partira jamais. Jamais ?



© rédactionnel ZoraLaRousse93

20 mai 2007

Fête des Maires

Je rêvais d'une sculpture en spaghettis bombée à la peinture dorée, d'une bougie pot de yaourt, d'un portrait coquillages, d'un tuyau d'aspirateur robot…

medium_Miroir3.2.jpgEt alors quoi ?
J'ai reçu un miroir de poche logotypé - les fashionistas diraient monogrammé – mairie de Saint-Ouen.
Certes made in China, des camarades communistes rénovés par la mondialisation mais quand même, que fait l'école ZEP de la Rép' ?
J'imagine les débats passionnés à la direction de la propagande municipale pour définir LE cadeau idéal pour toutes les citoyennes mères honoraires d'enfants scolarisés en maternelle.

C'est que, à partir du CP les enfants savent lire : on ne peut plus leur faire croire que c'est leur cadeau… donc dès le primaire : au goulag la fiesta. L'année dernière c'était le kit manucure, avant le vapo de sac, et encore avant le porte-clefs, le tout chaque année griffé bien sûr et gris métallisé. Trop bourge la couleur ?

Quoi, jamais contente la bobo ?

Lire la suite

26 septembre 2006

Sacrée soirée au Conseil Muni si pâle

medium_Mairie_DSC02151.4.JPG Lundi, j'ai passé une sacrée soirée, non pas devant ma télé.
Lundi soir j'étais "Au Théâtre ce soir" gratos avec les Schroumpf en guest star, autrement dit au conseil muni si pâle. C'était coloré et agité : les sans papiers en boubous, la délégation GDF en t-shirt bleu et la police municipale au grand complet (6 pers pour 43 000 habitants, sic).

Lire la suite

05 décembre 2016

Agenda citoyen

Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de l’alphabétisation.
L’accès à l’école est une chance, ça ne fait pas de mal de se le dire, nous sommes des privilégiés de pays de développés.

 

L’objectif de cette journée est de souligner l'importance de l'alphabétisation auprès des citoyens, des collectivités et des associations.

Près d'une personne sur sept est illettrée. 106 millions d’enfants ne vont pas à l’école, soit 1 sur 5 à travers le monde.

Rappelons aussi une terrible injustice : sur les 860 millions d'illettrés, 500 millions sont des femmes.

 Ecole en danger), parfois caustique (cf. Semaine de 4 jours), mais n’oublie pas (le moins possible) de faire la pub des objets utiles.

 

1532224274.jpg« L’agenda 2008-2009 pour changer le monde »,  vendu (7,90 euros) dans les parfumeries Marionnaud. Les profits (ah, capitalisme, quand tu nous tiens…) seront reversés à l’association « Toutes à l’école » qui financera notamment la création de nouvelles classes au Cambodge.

 

 « Cet agenda est conçu pour ouvrir les yeux et la sensibilité des 10-15 ans », mais je suis sûre que vous aussi, lecteurs de tous âges et sexes, serez interpellés.

 

L’association « Toutes à l’école », Bayard Presse et les parfumeries Marionnaud ont conçu un bel agenda éco-citoyen, truffé de bonnes idées pour réfléchir chaque jour à l’avenir du monde et se familiariser avec les enjeux environnementaux et humanistes, et devenir ainsi des acteurs d’une planète plus verte et d’un monde plus équitable.

L’occasion aussi de se cultiver : l’agenda est iIllustré de témoignages et de biographies de personnalités exemplaires (Gandhi, Nicolas Hulot, Aung san Suu Kyi, Jane Goodal, J.K. Rowling…), de proverbes et autres citations d’écrivains et d’humoristes.

 Au fil des pages, vous découvrirez des astuces ludiques pour agir au quotidien, quel que soit votre âge, ainsi que des idées pour rendre la vie plus belle.

 

Une jolie façon de prendre ses bonnes résolutions de rentrée, non ?

Au passage, je vous livre la mienne : être plus ponctuelle, dans mes rendez-vous comme dans mes chroniques.

Aie, ça démarre mal, je n’ai pas encore fini mon carnet de bord d’humeurs récap’ des trois jours passés à voir en grand au MEDEF…

 

@suivre donc.
© rédactionnel ZoralaRousse 93 pour chroniquesmabanlieue.com

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu